...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Figurines, décors, librairie » Chantier naval » galiote à bombe , aka bombarde , fin XVIIéme début XVIIIéme

galiote à bombe , aka bombarde , fin XVIIéme début XVIIIéme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

lou passejaïre

avatar
je cherche désespérément au moins une illustration d'une galiote à bombe telle que celles utilisées lors des expéditions de 1682 à 1688 contre Alger , Tripoli, Génes etc .
J'ai trouvé des illustrations pour des galiotes de la 2éme moitié du XVIII éme mais pas une seule pour les premieres ancétres des lanceurs d'engin .
je reve même pas d'avoir un plan ...

mais , vu le mode d'utilisation, ça ferait un trés intéressant sujet pour une escarmouche navale, la galiote une fois ancrée devant être protégée par des batiments rapides et maneuvriers ...


_________________
"Quand on est vieux, on sait quand on se baisse, mais on sait pas quand on se relève."

Patrice

avatar
Admin
Je suppose que ce n'était pas du tout standardisé ; donc une simple galiote, comme les galiotes marchandes, un peu aménagée ?


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

lou passejaïre

avatar
foutrement aménagée, tu veux dire, vu la vacherie qu'impose à la structure le tir d'un mortier de 8 à 12 livres .

de plus foutrement aménagée coté ancrage pour assurer la stabilité à la plateforme de tir ( imagine l'effet du moindre petit mouvement sur un tir à 1200 mêtres ) ...
j'ai encore en mêmoire un truc que je lisais mioche sur le taf de 3 monitors anglais pour ecraser le corsaire Allemand Konigsberg dans la Rifuji en 1915, la maniére dont la structure des monitors souffre lors des tirs ...


_________________
"Quand on est vieux, on sait quand on se baisse, mais on sait pas quand on se relève."

Eric de Gleievec

avatar
lou passejaïre a écrit:j'ai encore en mêmoire un truc que je lisais mioche sur le taf de 3 monitors anglais pour ecraser le corsaire Allemand Konigsberg dans la Rifuji en 1915, la maniére dont la structure des monitors souffre lors des tirs ...

Voilà ce que c'est que de laisser les gamins lire n'importe quoi : quelques décennies plus tard, ils échouent sur des forums de jeu d'escarmouche.

Jeunes parents, prenez en de la graine ! Surveillez les lectures de vos enfants. Mieux, ne les laissez pas apprendre à lire. Ça peut vous paraître rude, mais c'est pour leur bien.


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

Patrice

avatar
Admin
Eric de Gleievec a écrit:ils échouent sur des forums de jeu d'escarmouche

Pourquoi échoue ? ça se discute.

lou passejaïre a écrit:foutrement aménagée, tu veux dire, vu la vacherie qu'impose à la structure le tir d'un mortier de 8 à 12 livres .

de plus foutrement aménagée coté ancrage pour assurer la stabilité à la plateforme de tir ( imagine l'effet du moindre petit mouvement sur un tir à 1200 mêtres ) ...
j'ai encore en mêmoire un truc que je lisais mioche sur le taf de 3 monitors anglais pour ecraser le corsaire Allemand Konigsberg dans la Rifuji en 1915, la maniére dont la structure des monitors souffre lors des tirs ...

Ceci dit, ce n'était pas la même portée, ni les mêmes exigences, pour un siège sous Louis XIV. Je ne suis même pas sûr qu'ils étaient toujours forcément à l'ancre. Les canonniers de Marine (pour ceux qui étaient bien entraînés) savaient tenir compte du roulis ; donc sans doute les « Bombardiers » aussi...?


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

lou passejaïre

avatar
si si, les recits du siége d'alger expliquent l'utilisation de chaloupes pour installer les ancres ...


quand aux lectures, je lisais des trucs qui avaient bercé l' enfance de mon papa , c'est dire ...


_________________
"Quand on est vieux, on sait quand on se baisse, mais on sait pas quand on se relève."

malo du Kern

avatar
Ces campagnes sont racontées sur le roman "fricambault" dont j'ai déjà parlé.
Patrice a écrit:Je ne suis même pas sûr qu'ils étaient toujours forcément à l'ancre.
idem pour le bombardement de St Malo par les anglo_hollandais.
Donc ces navires étaient avancés devant les forteresses et étaient protégé des tirs par les manoeuvres de ses navires de lignes autour pour harceler les canons des défenseurs

Première particularité de ces navires : un étai fait avec une chaine et non un cordage.

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum