...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Figurines, décors, librairie » Librairie » Légende d’Azenor et de son fils sauvé des eaux : St Budoc

Légende d’Azenor et de son fils sauvé des eaux : St Budoc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

malo du Kern

avatar
Oyez, oyez, gentes dames et gents damoiseaux! Voici ...Légende d’Azenor
...........Cette princesse fut, en attendant d’être jugée, enfermée dans l’une des tours du château de Brest qui aujourd’hui porte encore son nom. Reconnue coupable bien qu’elle clamât son innocence, Azenor qui était alors enceinte fut enfermée dans un tonneau puis jetée a la mer.
Durant cinq mois, le jeune princesse fut ballotée au gré des vagues, nourrie et réconfortée par un ange. Juste avant que son tonneau s’échouât en Irlande, non loin d’une abbaye, Azenor mit au monde un garçon qui fut baptisé Budoc, c'est-à-dire « sauvé des eaux ».........

La princesse...de la tour, du tonneau, sauvée des eaux, ce sont les 3 bas reliefs du triptyque  du film
Si j'avais 1000 ans
de Monique Enckell en 1983

.....Quant à Budoc, devenu moine, il décida de retourner dans le pays natal de sa mère et traversa la Manche dans l’auge de pierre qui lui tenait lieu de lit et qui se mit à flotter

Un autre légende bretonne mieux connue.

Je vous invite à voir ce DVD sorti par des éditions Artus ( consultable à la bibliothèque des champs libres à Rennes. Le scenario s'enrichit d'histoires contemporaines greffées sur une malédiction qui pèse sur les jeunes filles d'une ile tous les 25 ans à la Toussaint. En effet cinq chevaliers viennent hanter les terres pour réclamer leur dû.

A noter l'entrée du chevalier sur un coursier breton dans la chapelle désaffectée sur une colline des monts d’arrêt. Ce site fut repéré par Stivell.
C'est peut être La chapelle du mont Saint-Michel de Brasparts.
à la Toussaint. le chevalier vient massacrer le triptyque qui est placé sur le mur de cette chapelle. A noter l'éclairage féérique à la bougie...d'église. Les prises de vue autour du cimetière sont plutôt inquiétantes.
Ce scenario reçu le prix du festival fantastique d'Avoriaz en 1981.

Ce film reçu le soutient d'un artiste bretonnant bien connu qui en fit la musique : Alan Stivell.
légende 1983 Alan Stivell
Faute d'argent, le film ne fut pas sous-titré en Breton. Mais heureusement pour nous,  Very Happy ...les paroles en breton sont sous-titrées en français

J'y retrouve l'atmosphère de notre côte d’émeraude en décembre. Les paysages d'estran tournés à marée basse sont ceux de l'archipel des Ebihens. C'est ce que je crois reconnaitre... car ce n'est pas précisé dans les commentaires du DVD.

Dans ce décor surnaturel plongé le plus souvent dans la brume de mer, la cabine PTT semble aussi incongrue que la cabine bleue .... de "Doctor Who" sur France4.

Oui, les cinq chevaliers et les paysages sont hors du temps.
Comme le paysage d'estran à marée basse ..toutes les 12 heures.
Oui, tous les 25 ans les cinq chevaliers du Xeme siècle reviennent rejouer la même escarmouche avec les gents de l'ile ...qui n'ont pas perdu la mémoire, la mémoire de cette légende.

La mémoire y est symbolisée par 2 vieux....et une charmante petite Belle-iloise.

Enfin une réflexion sur ce film que je citerai:
culturopoing

culturoping a écrit:
A la vision de Si j’avais mille ans une première réflexion vient d’emblée à l’esprit. Pourquoi diable la France est-elle aussi rétive à puiser dans son patrimoine régional et folklorique là où au contraire les pays asiatiques ou anglo-saxons ont toujours porté à bout de bras et arboré fièrement leurs traditions fantastiques, de contes et légendes, nous livrant de magnifiques œuvres spectrales avec des marais hantés, des chats fantômes, des divinités naturelles ou des manoirs maudits ?



Dernière édition par malo du Kern le Mer 30 Avr 2014 - 0:09, édité 1 fois

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

Eric de Gleievec

avatar
Je confirme, la chapelle est bien celle de Saint Michel de Brasparts. Très belle scène, avec tous ces cierges allumés.
Si je me souviens bien, les chevaux lourds des chevaliers sont superbes aussi, ça changeait de ces chevaux qu'on voit d'habitude dans les films "médiévaux", avec des pattes fines comme des baguettes de tambour !

J'avais eu la chance de rencontrer Monique Henckel à Lorient l'année de sortie du film ; une femme bien sympathique !

Il est à regretter que ce film ne soit jamais sorti en salle, et n'ai jamais été diffusé que lors de festivals ou dans des cinémas "d'art et d'essai".


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

malo du Kern

avatar
@Eric de Gleievec a écrit:Je confirme, la chapelle est bien celle de Saint Michel de Brasparts. Très belle scène, avec tous ces cierges allumés.
Si je me souviens bien, les chevaux lourds des chevaliers sont superbes aussi,

Ce sont bien des chevaux lourds, à la crinière blonde...comme celle des coursiers bretons.
Le dresseur de ces chevaux était breton ... de Loudéac ou Lohéac. Monique Henckel en parle souvent dans son récit. Ce dresseur est un des chevaliers.
@Eric de Gleievec a écrit:
ça changeait de ces chevaux qu'on voit d'habitude dans les films "médiévaux", avec des pattes fines comme des baguettes de tambour !
chevaux aux pattes fines ........comme ceux du Puys du fou.
Le bruit sourd du galop des chevaux lourds est bien plus impressionnant que ceux de la Cinéscénie
@Eric de Gleievec a écrit:
Il est à regretter que ce film ne soit jamais sorti en salle, et n'ai jamais été diffusé que lors de festivals ou dans des cinémas "d'art et d'essai".
Oui, il méritait bien d'être vu. Heureusement certains éditeurs les sortent de l'oubli.

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

Eric de Gleievec

avatar
Pas de rapport direct avec le film et le sujet lancé par Malo... mais franchement, on voit de drôles de choses sur ce forum  Shocked 


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

Patrice

avatar
Admin
@malo du Kern a écrit:
@Eric de Gleievec a écrit:Si je me souviens bien, les chevaux lourds des chevaliers sont superbes aussi, ça changeait de ces chevaux qu'on voit d'habitude dans les films "médiévaux", avec des pattes fines comme des baguettes de tambour !
Ce sont bien des chevaux lourds

Euh ben je crois qu'en fait y'avait ni l'un ni l'autre... je n'ai pas vu ce film, mais à l'époque c'était des « bidets bretons » genre double-poney, il n'y a avait pas de pur-sangs arabes mais pas non plus de postiers bretons ou de traits bretons qui sont vraiment beaucoup plus tardifs.

@Eric de Gleievec a écrit:Pas de rapport direct avec le film et le sujet lancé par Malo... mais franchement, on voit de drôles de choses sur ce forum  Shocked 

 Shocked  Shocked  Shocked  Je vais investiguer ! Il s'agit d'un système auto pour mettre en lien des sujets apparemment similaires de divers forums, mais normalement il ne devrait pas y avoir ...ce genre ...d'interactions...

EDIT : j'ai suspendu cette fonction jusqu'à plus ample informé.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

malo du Kern

avatar
@Patrice a écrit:
@malo du Kern a écrit:
@Eric de Gleievec a écrit:Si je me souviens bien, les chevaux lourds des chevaliers sont superbes aussi, ça changeait de ces chevaux qu'on voit d'habitude dans les films "médiévaux", avec des pattes fines comme des baguettes de tambour !
Ce sont bien des chevaux lourds

Euh ben je crois qu'en fait y'avait ni l'un ni l'autre... je n'ai pas vu ce film, mais à l'époque c'était des « bidets bretons » genre double-poney, il n'y a avait pas de pur-sangs arabes mais pas non plus de postiers bretons ou de traits bretons qui sont vraiment beaucoup plus tardifs.

Intéressant. Quel est la taille des chevaux lourds du moyen-âge Question
Guillaume le Conquérant était qualifié de grand mais ne mesurait que ma taille, 1,75m.
Les chevaux aussi étaient proportionnellement plus petits que maintenant. La silhouette du cavalier sur sa monture resterait la même.

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

Patrice

avatar
Admin
@malo du Kern a écrit:Quel est la taille des chevaux lourds du moyen-âge Question
J'ai failli répondre « pas trop grand »  Laughing ... et le Moyen Âge c'est pas pareil en 500, en 1000, et en 1500.

Il me semble que c'est de l'ordre de 1,50 m. Les gros chevaux de traits ne datent que du XVIIe-XVIIIe (quand les carosses, malles-postes et autres charrois sont devenus beaucoup plus lourds et les routes meilleures), et le fameux « bidet breton » a dû disparaître au XIXe.

Les articles Wiki « destrier », » bidet », « palefroi » etc semblent assez bien documentés (comme toujours, ne jamais croire un Wiki sur parole ! puisque tout le monde y met c'qu'il veut, mais s'en servir pour avoir une bonne approche générale et puis vérifier les détails si on a le temps).


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum