...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Époques » Louis XIV / Pirates » Troubles franco-espagnols aux caraïbes

Troubles franco-espagnols aux caraïbes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Lun 29 Oct 2012 - 0:13

Ehouarn

avatar
Nous retrouvons le sieur le Hir de Lostbraz aux antilles françaises après une nouvelle traversée depuis l'Europe les cales chargées de produits manufacturés qu'il sait pouvoir revendre à bon prix.

Pour l'occasion il a donné le passage à une jeune demoiselle, Eglantine Durieux - que l'on aperçoit en train de prendre l'air sur la passerelle arrière de la frégate "en aventur doué"- et qui semble fuir l'Europe après l'assassinat de son père dans la ville de Séville.


Arrivé à la Tortue quel n'est pas son plaisir de constater que c'est le Gouverneur de Toulvarère qui est au commandes du fort.


Sa première pensée est de rendre hommage à Mlle Clotirisse qui doit certainement s'ennuyer au milieu de toute cette gente militaire.
Accompagné de son homme de confiance il invite la prude demoiselle et sa chaperonne à une promenade dans les dunes.


il peut alors lui faire part, avec toute sa raideur vigueur, de ses meilleures pensées... durant un certain temps...


Mais bientôt l'attention d'Honoré est attirée par des cris qui proviennent de la fabrique de mélasse, où il semble qu'un accident soit arrivé ! Effectivement durant la nuit un homme s'est fait écraser par la meule servant à broyer la canne à sucre. "ils travaillent même la nuit, c'est remarquable" songea Honnoré...


Songeant bien vite à reprendre ses affaires, Honoré décide de commercer avec la ville espagnole de San Marcos. Il est toujours accompagné d'Eglantine Durieux qui, lui a t-elle déclaré, souhaite s'entretenir avec le Gouverneur de la ville d'un sujet de grande importance.




L'heure du coucher du soleil approchant, ils répondent avec plaisir à l'invitation à diner qui leur est faite par le Gouverneur Don Lopez.


Mais bien vite celui-ci se fait menaçant réclamant le droit de fouiller la frégate du sieur Le Hir, à la recherche d'un document qui serait caché dans les effets personnels de Mlle Eglantine Durieux.

Très incommodés par ce manque de politesse, profitant de l'inattention de son hôte - sur le point de devenir leur geôlier - Honoré et ses amis décident de lui fausser compagnie en sautant dans la rue depuis le balcon de la maison.


Bien vite une course folle s'engage dans les rues obscures de la ville espagnole alors que les miliciens mulâtres se mettent en chasse de nos héros.


Mais la nuit aidant, ils parviennent à rejoindre une embarcation... poursuivis par les miliciens noirs qui font feu dans leur direction !


La barque s'éloigne progressivement mais de nouveaux coups de feu éclatent et Honoré s'effondre dans le fond de la barque, la tête couverte de sang, de même que son valet lui aussi touché par un projectile


Bien vite l'équipage d'"en aventur doué" appareille, son capitaine blessé à son bord, en lachant une bordée de canon sur les quais de la maudite ville de San Marcos...


Bien que blessé et souffrant d'un terrible mal de tête, Honoré se fait une promesse "je reviendrai me venger de se maudit Gouverneur"

(à suivre)


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

2 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Lun 29 Oct 2012 - 14:09

Dids

avatar
Voix off :

" Ce que ne précise pas le capitaine Lostebras, c'est que le gouverneur Valquez a fait envoyer un lieutenant à bord de son navire pour réaliser une inspection routinière de douane. Le capitaine français va donc appareiller dans la plus grande hâte en enlevant de force cet officier du Roi d'Espagne, ce qui est le premier acte belliqueux de l'affaire...

Le teniente Cordero sera d'ailleurs brutalisé et même torturé, selon ses dires à son retour plusieurs semaines plus tard dans le port de San Augustin et l'on ne peut mettre en doute la parole d'un officier de Sa Majesté Très Catholique d'Espagne.

La Casa de Constractation de la Havane a été aussi informée que le dit Lostebras, Capitaine du navire An Aventur doué a volontairement endommagé par un tir de bordée le sloop Tiburon appartenant au sieur José gentil da Silva, armateur à San Agustin. Le Sieur da Silva a porté l'affaire au tribunal de La Havane demandant réparation pour les dommages qu'il a du faire réparer et pour la perte de l'exploitation à la pêche de son navire. Le tribunal de la Havane a donc transmis au représentant du Roi de France en Martinique l'ensemble des pièces et des preuves afin d'obtenir le versement de 5000 livres en dédommagement."

http://www.maistrepique.fr

3 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Lun 29 Oct 2012 - 14:35

Patrice

avatar
Admin
« Le gouverneur de Toulvarère a lui-même constaté le triste état du navire du capitaine de Lostebras à son arrivée à la Tortue, et notamment les gros dégâts au gréément qui lui furent causés par des tirs de canons.

Ayant rencontré lui-même l'officier espagnol que le capitaine de Lostebras n'avait point eu le temps de débarquer quand les canons du fort de San Marcos ouvrirent le feu sur lui, le gouverneur de Toulvarère a trouvé cet officier espagnol en parfaite santé mais incapable d'expliquer cette incompréhensible agression contre un pacifique marchand français, ni la raison pour laquelle une inspection douanière, fort acceptable en principe, a voulu consacrer ses recherches aux dépends du bon sens, non point aux cales du navire mais à la cabine occupée par une sujette du roi de France, la femme Durieux ; personne que le gouverneur espagnol semblait vouloir garder prisonnière au mépris du bon droit et de la justice.

Le capitaine de Lostebras, par contre, était vilainement touché à la tête d'un coup de mousquetterie, dont il s'est fallu de peu qu'il décèdât ou qu'il en gardât une grave blessure ; il s'en est heureusement fort bien remis grâce aux soins qui lui furent prodigués par le médecin de la Tortue.

Le gouverneur de Toulvarère dicte à présent à son secrétaire une lettre à Sa Majesté expliquant ces faits et les circonstances précises dans lesquelles, suite à cette incompréhensible agression contre un pacifique marchand français ancré devant un port prétendument ami, il fut contraint d'envoyer demander au gouverneur espagnol une caution de 50.000 £ivres pour réparer les dégâts et préjudices ainsi causés. »



Dernière édition par Patrice le Lun 29 Oct 2012 - 18:45, édité 2 fois


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

4 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Lun 29 Oct 2012 - 15:18

Dids

avatar
Voix off : nous attendrons les faits en images avant de poursuivre sur les conséquences fâcheuses de ces évènements.

http://www.maistrepique.fr

5 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Lun 29 Oct 2012 - 18:09

Ehouarn

avatar
Heureusement que le Gouverneur de Toulvarère est là pour rétablir la vraie vérité objective afin de mettre un terme à ces mensonges espagnols éhontés !
C'est grand bonheur que de savoir que dans ce nouveau monde, parcouru de coureurs des mers et autres brigands espagnols, anglais et même hollandais, il existe un tel homme qui n'a d'autre souci que l'amour de la vérité, de la justice, et des sujets de notre puissante et rayonnante Majesté le roi Louis.
drunken


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

6 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Lun 29 Oct 2012 - 19:54

malo du Kern

avatar
Bonsoir,
Patrice a écrit:« Le gouverneur de Toulvarère a lui-même constaté le triste état du navire du capitaine de Lostebras à son arrivée à la Tortue, et notamment les gros dégâts au gréément qui lui furent causés par des tirs de canons.

Ayant rencontré lui-même l'officier espagnol que le capitaine de Lostebras n'avait point eu le temps de débarquer quand les canons du fort de San Marcos ouvrirent le feu sur lui, ....
Oui, voilà ce qui arrive quand on accepte une invitation du gouverneur Don Valquez et qu'on leui refuse sa requête. Requête fort légère ma foi! De la à quitter la table sans y être autorisé, il y a un manque d'étiquette.
Oui, dans les conditions épiques de son embarquement, le capitaine de Lostebras ne devait pas être en état de considérer les conditions du malheureux teniente Cordero.
Comme vous le savez, Cordero ne faisait qu'obéir au gouverneur. Car Cordero, il sait qu'il doit obéir au gouverneur Don Valquez.

Alors sous le feu, demandez à être débarquer, n'y pensons pas.
Fuir : Savait il nager au moins Question

Oui, belle fuite précipitée d'une frégate et de son équipage rapportée par le tienente commandant les canonniers du fort de San Marcos comme vous pourrez en juger :

-frégate qui plus est tira une belle bordée au dessus de ces gens embarquant.

-frégate qui plus est embarqua à 1 noeud et avec succès une demoiselle fort leste, Eglantine Durieux et le capitaine de Lostebras blessé à la tête.


Vu les condition d'embarquement, on peut douter que sa blessure ne soit due au tir de ses propres hommes. Very Happy

De la à en faire une affaire d'honneur Exclamation Very Happy

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

7 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mar 30 Oct 2012 - 22:56

Ehouarn

avatar
malo du Kern a écrit:De la à en faire une affaire d'honneur Exclamation Very Happy

Après cette évasion qui faillit lui coûter la vie, il apparût très clairement à Honoré que les Espagnols n'en avait pas... Evil or Very Mad

Uns fois rétabli, et les dégâts de son bateau quelque peu réparés il décide d'aller explorer la côte espagnole à la recherche d'un trésor caché guidé par un contremaître, soustrait à ses assassins.

Le Gouverneur de Toulvarère soucieux de garantir la réussite de cette entreprise propose alors à Honoré de se faire escorter par par de valeureux soldats des compagnies de marine. Honoré accepte bien volontiers afin de se garantir de futures actions déshonorantes des espagnols.


IL est accompagné pour l'occasion par un autre marin français au comportement imprévisible... "surement un pirate à ses heures" se dit Honoré, il faudra se méfier de lui...


Et se sont en tout 3 navires qui, guidés par leur informateur mouillent au large d'une plantation espagnole...


Mais constatant que la plantation est désormais surpeuplée de soldats, qui se mettent à explorer les dunes à la recherche de quelques contrebandiers, Honoré songe qu'ils parviendront bien sans lui à trouver un quelconque trésor dont la vocation naturelle est de venir accroitre les caisses du Gouverneur.
Avec l'autre capitaine Français - au nom étrange de Pudubecque - Honoré décide de reprendre la mer, toujours à la recherche d'un moyen de servir la couronne française.

il goûte alors enfin à la saveur de la liberté...


Mais bientôt 3 voiles menaçantes se profilent à l'horizon, certainement de maudits pirates espagnols sans honneur...


... à la mine patibulaire...


Il va donc falloir se battre encore pour ne pas se faire dépouiller par ces maudits pirates (sans honneur) qui, sans autres raisons que de libérer leur tempérament meurtrier, tirent leurs boulets sur les navires français


Le sir Pudubecque ouvre le feu à son tour, décidé à ne pas s'en laisser compter par ces malfrats des mers



(à suivre)


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

8 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mar 30 Oct 2012 - 23:22

Ehouarn

avatar
Les marins français maîtrisent parfaitement l'art délicat de la manoeuvre et attendent bravement sous le feu ennemi le meilleur moment pour lâcher leur tirs dévastateurs sur les navires de ces ennemis sans honneur



Les français en infériorité numérique décident néanmoins de se dégager du combat, non sans avoir sérieusement endommagé les navires de ces malandrins espagnols... qui jusqu'à leurs dernier souffle cherchent encore à nuire


Mais Honoré, homme de bonne famille et de bonne éducation, rend toujours les politesses qui lui sont faites... et l'espagnol se retrouve pour finir le gouvernail endommagé et dans l'incapacité de virer de bord... faut pas énerver Honoré !


(à suivre)


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

9 les espagnols rendent des comptes le Mer 31 Oct 2012 - 0:06

Ehouarn

avatar
Sa frégate "en aventur doué" de nouveau endommagée par les tirs ennemis Honoré se doit de penser à l'intégrité physique de ses hommes et ne pas courir le risque de sombrer en pleine mer et de laisser derrière lui tant de veuves éplorées.
il se dirige alors vers la côte malencontreusement aux mains (sales)des Espagnols.
Et quelle n'est pas sa surprise de retrouver le sieur Pudubecque qui l'a précédé pour réparer lui aussi son navire endommagé par les combats contre les déshonorants espagnols.


Bien vite il débarque ses hommes (des esclaves affranchis très attirés par la visite des différents ports des caraïbes) afin qu'ils puissent aller se désaltérer dans une bonne auberge.


Contre toute attente ils se font tirer dessus par les canons du fort espagnol ! Ah on reconnait bien là le sens de l'honneur espagnol !
Honoré décide alors une fois de plus de rendre la politesse aux artilleurs du fort...


... et leur envoi une bordée des ses meilleurs boulets...


A laquelle répond en écho le canon des troupes françaises qui elles aussi viennent visiter la ville


curieusement les entrepots du port de San Marco sont en flamme...



Comprennant alors que sa cause déshonorante est perdue - et constatant qu'aucune voile espagnol ne semble venir lui prêter secours (il semblerait en effet que certains capitaines espagnols sont tellement préoccupés à manier le plat de la langue dans des discours à l'infini, qu'ils en oublient de naviguer) - le Gouverneur Espagnol décide de parlementer et de négocier une cessation des hostilités.

Les Français, bons seigneurs et gens de bonne compagnie, acceptent alors de se retirer moyennant une indemnité de 50 000£ en or et la libération de certains prisonniers détenteurs de certaines informations...

... mais ceci est une autre histoire...


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

10 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mer 31 Oct 2012 - 0:39

malo du Kern

avatar
Bonsoir Ehouarn,
J'en apprends de plus en plus sur les indices que tu as recueilli.
Belles images.
Ehouarn a écrit:... il décide d'aller explorer la côte espagnole à la recherche d'un trésor caché guidé par un contremaître, soustrait à ses assassins.

Le Gouverneur de Toulvarère soucieux de garantir la réussite de cette entreprise propose alors à Honoré de se faire escorter par de valeureux soldats des compagnies de marine. Honoré accepte bien volontiers afin de se garantir de futures actions déshonorantes des espagnols.

IL est accompagné pour l'occasion par un autre marin français au comportement imprévisible... "surement un pirate à ses heures" se dit Honoré, il faudra se méfier de lui...
Triste sir, ma fois. Vous apprendrez qu'il a agressé sous le drapeau anglais un marchand corsaire espagnole Malo du Kern qui ne voulait pas lui remettre un naufragé qu'il venait de secourir, le capitaine Red ainsi que la grenouille. Pour ne pas laisser de trace de son agression, il a jeté les survivants dont MAlo du Kern par dessus bord.
Et ce sont en tout 3 navires qui, guidés par leur informateur
Cet informateur ne serait pas le capitaine Red Question
mouillent au large d'une plantation espagnole...


Mais constatant que la plantation est désormais surpeuplée de soldats,
qui se mettent à explorer les dunes à la recherche de quelques contrebandiers, Honoré songe qu'ils parviendront bien sans lui à trouver un quelconque trésor dont la vocation naturelle est de venir accroitre les caisses du Gouverneur.
(à suivre)

Je ne comprends pas comment ces troupes nombreuses des CFM aient pu être transportées sans désarmer en partie vos équipages de navires Question
Pouvez vous nous dire ce que chacun des navires embarquait : marin et CFM Question

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

11 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mer 31 Oct 2012 - 1:03

Ehouarn

avatar
malo du Kern a écrit: Je ne comprends pas comment ces troupes nombreuses des CFM aient pu être transportées sans désarmer en partie vos équipages de navires Question
Pouvez vous nous dire ce que chacun des navires embarquait : marin et CFM Question

Comprendre, comprendre mais c'est une vraie manie !
L'aventure il ne s'agit pas de la comprendre, mais de la vivre intensément en suivant son instinct que diable ! Twisted Evil


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

12 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mer 31 Oct 2012 - 2:15

malo du Kern

avatar
Ehouarn a écrit:
Comprennant alors que sa cause déshonorante est perdue - et constatant qu'aucune voile espagnol ne semble venir lui prêter secours
Et oui! Je devais intervenir avec mon navire 5 tours après toi. Tu t'es bien gardé de me le rappeler. pirat
Les 2 autres navires ont servi entre temps à initier un jeune à PMET.
(il semblerait en effet que certains capitaines espagnols sont tellement préoccupés à manier le plat de la langue dans des discours à l'infini, qu'ils en oublient de naviguer) ......
discours à l'infini...Je vois de quoi tu me parles. Very Happy
Je devais intervenir avec mon navire 5 tours après toi. J'attendais donc sans rien faire devant San Augustine. J'ai alors aidé le jeune sur PMET, puis j'ai répondu sur PMET à un adulte qui semblait fort intéresse. Il voulait aussi avoir des renseignements sur la fabrication des navires, et des décors. Je lui ai conseillé de venir sur le site pour y découvrir tous les conseils déjà prodigués par les intervenants. J'espère discuter avec lui sur le forum argad. C'est notre rôle de communiquer notre passion pour ces règles et jeux.

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

13 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mer 31 Oct 2012 - 10:26

Patrice

avatar
Admin
malo du Kern a écrit:Je ne comprends pas comment ces troupes nombreuses des CFM aient pu être transportées sans désarmer en partie vos équipages de navires Question
Au moment de l'embarquement j'ai craint aussi que cela atteigne les limites des navires, la question a donc été posée à Dids qui a estimé les possibilités de transport de troupe en tant que cargaison.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

14 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mer 31 Oct 2012 - 10:32

Dids

avatar
Voix off : je vois là, la parfaite maîtrise de la mauvaise foi des aventuriers... Very Happy Very Happy Very Happy

Il est clair que le raid effectué par le Gouverneur de Toulvarère avec des troupes régulières sur la ville de San Augustin est une violation flagrante de la paix signée entre la France et l'Espagne et que cela ne sera pas sans conséquences personnelles pour le dit gouverneur. Quelque soit l'acte perpétré sur la personne du Capitaine Le Hir de Lostebras, l'affaire était privée...Le gouverneur avait bien d'autres moyens de s'expliquer sur le fait, notamment par une visite en personne...Le gouverneur est accusé d'acte de guerre, de piraterie et de collusion avec les pirates. D'autres gouverneurs de la Tortue avant lui ont du subir le courroux du Roi...Le royaume d'Espagne demande la restitution de la somme injustement prélevée et demande la réparation des dégâts orchestrés.

Sur ordre du Roi, une enquête est menée à l'encontre du Capitaine Le Hir de Lostebras avec saisie conservatoire de ses biens en France en attendant qu'il vienne s'expliquer des faits graves qui lui sont reprochés. Si ce dernier décline la convocation, il sera considéré comme pirate affraid . S'il se présente au tribunal de Saint Malo alors il aura toujours le loisir de tout mettre sur le dos du gouverneur Very Happy

De son côté, le Roi d'Espagne, afin de faire un geste à la demande du Roi de France, destitue le gouverneur Valquez et lui demande de rentrer à La Havane . Lui aussi devra préparer sa défense au sujet de son agression sur un "marchand français".

Les royaumes de France et d'Espagne lancent une recherche sur le-dit Capitaine Pudubeque dont personne n'avait entendu parler jusqu'alors. Son navire a clairement été identifié comme ayant jeté à l'eau des marins espagnols d'un navire marchand disparu, la Nueva Seniora de la Consolation parti de San Augustin et qui n'est jamais arrivé à destination. Son navire a aussi été vu participer au raid sur San Augustin. Cela va certainement alimenter toutes les conversations des tavernes de la Virginie à Carthagène.

http://www.maistrepique.fr

15 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mer 31 Oct 2012 - 10:41

Dids

avatar
Dids qui a estimé les possibilités de transport de troupe en tant que cargaison.

Par simplicité : Une case de cargaison = 10 tonneaux de marchandises ou 1 figurine de troupe ou de civils (avec les vivres et munitions nécessaires)

http://www.maistrepique.fr

16 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mer 31 Oct 2012 - 11:08

Dids

avatar
A la fin de partie dimanche :

Capitaine Le Hir de Lostebras : objectif principal non rempli. Objectifs secondaires complétés (le second objectif ne pouvant être mené à bien faute de capitaine pirate disponible)

Capitaine Malo du Kern : objectif principal en partie réussi sauf qu'il a été coulé...objectifs secondaires initiaux non atteints mais participation à la défense de San Augustin.

Capitaine Pudubèque : objectif principal en partie complété et objectifs secondaires quasiment réalisés.

Gouverneur Valquez : aucun objectif atteint.

Gouverneur Toulvarère : aucun objectif de réalisé, et en fait résultats totalement opposés à ce qui était envisagé.

http://www.maistrepique.fr

17 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mer 31 Oct 2012 - 11:19

Patrice

avatar
Admin
Lettre du gouverneur de Toulvarère à Sa Majesté :

« Votre Majesté,

C'est un effet de mon zèle, aussi bien que de mon devoir, que de vous faire l'état & le récit abrégé des événements survenus ces derniers jours en la Floride et au-devant de cette possession espagnole.

Est-ce en raison de quelque malédiction sur ces îles Caraïbes, ou bien de la très forte jalouseté des autres nations de l'Europe à l'encontre de l'immense bravitude & grandeur de Votre Majesté, je ne le saurois dire ; mais après la malheureuse tentative des Hollandais de saisir trois navires français en le port de Curaçao, tentative dont ils furent punis par la prise de la dite ville, prise qui servit ensuite fort bien aux négociations de paix en Europe & à la gloire de Votre Majesté, il advint récemment que le gouverneur espagnol de S.Augustin se livrât à une agression très similaire & tout aussi surprenante contre un navire marchand ayant pavillon françois, appartenant & commandé par le sieur Le Hir de Lostebras ; allant jusqu'à vouloir contraindre de force une demoiselle Durieux sujette de Votre Majesté qui estoit à son bord, et poussant son inspection douanière non aux cales du navire, mais à la cabine de ladite demoiselle, comme s'il estoit d'usage à nos capitaines marchands de charger leur cargaison en les profonds recoins de leurs passagères en lieu de ceux de leurs cales.

Le navire en sortit fort endommagé dans le gréément, et le capitaine de Lostebras y fut touché à la tête d'un coup de mousquetterie, dont il s'est fallu de peu qu'il décèdât ou qu'il en gardât une grave blessure ; il s'en est heureusement fort bien remis grâce aux soins qui lui furent prodigués par le médecin de la Tortue.

Tout comme pour Curaçao en des circonstances en tous points égales, et pour lesquelles Votre Majesté eut la bonté de trouver appropriée notre réponse à ces faits, il nous fallût donc agir contre cette insupportable insulte à notre pavillon, autant qu'au droit des gens, par les mesures qui s'imposaient.

Je fis donc embarquer quelques soldats de la Marine sur deux navires dont je disposais à ce moment, ainsi que sur ceux du capitaine Le Hir de Lostebras, après l'avoir fait réparer, et d'un autre capitaine le sieur Pudubecque. Ces troupes furent débarquées sur la côte de Floride, où aucun dégât ne fut causé aux plantations traversées ce qui eût pourtant répondu à l'insulte.

Pendant que ces troupes avançaient vers S.Augustin pour demander excuse de l'agression, les navires des sieurs de Lostbras et Pudubecque, retournés en haute mer, y furent attaqués par trois navires espagnols mais parvinrent malgré cela devant la ville.

Lorsque nos troupes furent en ville, et après quelques tirs de mousquetterie sans graves conséquences, il fut envoyé vers le fort un parlementaire au son du tambour. Le gouverneur espagnol fit alors tirer sur cet officier, au mépris des lois de la guerre, de la bienséance, & de son propre intérêt. Votre Majesté doit être informée qu'à ce moment la ville ne souffrait aucun dégât, si ce n'est quelques morceaux de plâtre qui tombèrent des murs, moins par l'effet des balles frappant ceux-ci que par l'incurie des maçons locaux qui les avaient faits.

Les canons du fort, tirant sur les marins qui venaient de débarquer des navires corsaires français, mirent eux-mêmes sitôt après le feu à un entrepôt ; voyant qu'il estoit ainsi en train de détruire sa ville, et que nos soldats approchaient de ses murailles, le gouverneur espagnol accepta alors de capituler et de verser la somme raisonnable de 50.000 £ivres à titre de caution pour réparer les dégâts causés ; somme que je place assurément à l'entière disposition de la volonté de Votre Majesté.

Comme il advint à Curaçao, et devant les mêmes faits, la volonté de Dieu, et le sort des armes, ont ainsi une fois de plus concouru à la grandeur de Votre Majesté dont je reste le plus dévoué et le plus humble serviteur.

Raoul de Toulvarère, gvr. »


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

18 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Mer 31 Oct 2012 - 14:21

Ehouarn

avatar
Dids a écrit:
Sur ordre du Roi, une enquête est menée à l'encontre du Capitaine Le Hir de Lostebras avec saisie conservatoire de ses biens en France en attendant qu'il vienne s'expliquer des faits graves qui lui sont reprochés. Si ce dernier décline la convocation, il sera considéré comme pirate affraid . S'il se présente au tribunal de Saint Malo alors il aura toujours le loisir de tout mettre sur le dos du gouverneur Very Happy

Le sieur capitaine Le Hir de LostebraZ en sa qualité de gentilhomme d'honneur ne dérogera point à ses obligations et pourra facilement expliquer, avec la caution du Gouverneur de Toulvarère, que tous les évènements survenus dernièrement en Floride, ne sont que la conséquence des mauvais actes prodigués à l'encontre de sa personne et de son navire, mais aussi à l'égard de la demoiselle Eglantine Durieux, orpheline ayant demandé sa protection, par le Gouverneur Valquez, et notamment la mise sous séquestre de son navire et la menace de se retrouver entravés et privés de liberté.

En rouge la demoiselle Durieux en compagnie d'Honorine Le Hir de Lostbraz (soeur cadette de notre héros) et de 2 marins de la frégate "en aventur doué"

Nous n'avons ensuite fait qu'obéir aux bons ordres du Gouverneur de Toulvarère en lui prêtant fort volontiers et très naturellement assistance dans son ambassade auprès du gouverneur Valquez dont le seul objet était de demander des excuses et des dommages et intérêts afin de réparer l'affront fait à un digne représentant du Roi très éclairé, Louis le quatorzième.


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

19 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Jeu 1 Nov 2012 - 12:38

malo du Kern

avatar
Bonjour,
Dids a écrit:
Dids qui a estimé les possibilités de transport de troupe en tant que cargaison.

Par simplicité : Une case de cargaison = 10 tonneaux de marchandises ou 1 figurine de troupe ou de civils (avec les vivres et munitions nécessaires)
Merci. J'ai enfin la réponse à ma question : A quoi sert à un corsaire ou à une nation l'avantage d'une frégate en Tx s'il ne peut transporter aussi des troupes d'infanterie, voir de cavalerie pour un débarquement ou renforcer son contingent

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

20 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Jeu 1 Nov 2012 - 13:05

malo du Kern

avatar
Dids a écrit:A la fin de partie dimanche :

Capitaine Le Hir de Lostebras : objectif principal non rempli. Objectifs secondaires complétés (le second objectif ne pouvant être mené à bien faute de capitaine pirate disponible)

Capitaine Malo du Kern : objectif principal en partie réussi sauf qu'il a été coulé...objectifs secondaires initiaux non atteints mais participation à la défense de San Augustin.

Capitaine Pudubèque : objectif principal en partie complété et objectifs secondaires quasiment réalisés.

Gouverneur Valquez : aucun objectif atteint.

Gouverneur Toulvarère : aucun objectif de réalisé, et en fait résultats totalement opposés à ce qui était envisagé.

Peut on dévoiler nos objectifs?
Il semble que Malo du Kern et Le Hir de Lostebras aient eu le même objectif secondaire. Ce qui explique pourquoi Malo du Kern ait tenté sa chance via un abordage plutôt que fuir en virant à tribord sous la protection de l'ile.
L’intérêt de ces objectifs est de prendre certains risques et de rencontrer d'autres personnages (PJ ou PNJ).
Ces objectifs ont bien contribué à l'animation des 24 heures du jeu.
Merci. Very Happy A poursuivre.

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

Euthanasor

avatar
Dids a écrit:
Par simplicité : Une case de cargaison = 10 tonneaux de marchandises ou 1 figurine de troupe ou de civils (avec les vivres et munitions nécessaires)
C'est bien au cause de cela, que je n'ai pu embarquer personnellement que 8 soldats !!!

Quelques images clés de ces aventures, hautes en couleurs:

Antoine Pudubec, dit "Borgnefesse" et son second, sur le pont du "Requin"


Les marins espagnols, rescapés de sa première prise, sont jetés à la mer.


Le pont dévasté, de la seconde prise, emporté dans un abordage de haute lute. Blessé au pied, Pudubec sera ramené inconscient à Tortuga.


Opération de débarquement des compagnies franches et de leur artillerie. Pudubec a maintenant une lettre de marque française.


Les compagnies franches dans les dunes de Floride, progressent vers Saint-Augustine pour attaquer le fort par la terre.


"Le requin" canonne les positions espagnoles. La ville sera pillée et le fort se rendra finalement, avant d'être écrasé sous le nombre.



Dernière édition par Euthanasor le Ven 2 Nov 2012 - 8:18, édité 3 fois


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

Euthanasor

avatar
Puisque je me vois moi-même suspecté, je me vois dans l'obligation de défendre mes intérêts. je joints donc mon courrier à celui du Sieur de Toulvarère auprès de sa Majesté très Royale, Louis le Quatorzième:

"Magesté,
Il ma parai être de mon devoir de vous faire par de la vrai vérité sur les faits qui sont reprochez au Gouverneur de Toul Var Her.
Je nez attaquez Sainte Ogustine qu'avec une Lettre de Marque autentic signé du Gouverneur de Toul Var Her.
Ne me gardez pas rencune, que je la conserve près de moi.
Quant à ces acusations concernant un navire espagnol que jussions attaquez, sachez qu'il nan est rien. Nous avons recueilli des naufragez espagnols que nous avons débarquez sur leurs cotes de Floride. ils sont mal heureusement tombez dans une embuscade de sauvages, et votre magesté, connois bien comme les espagnols ne savent passifiez leurs contrés. Bref, ces malheureuz naufragez, déjà éprouvez par la perte de leur vaisseau sur des réciffes (les cotes espagnoles, sont vraimenz ostiles) sont morts par les sauvages, ce qui n'a pas êtez sang causez un grant éfroi parmi mon équipage.
je peuz auci temoignez de l'audieuz attaque dont le Capitaine Losttebraze et moi mesme fure victime au large de saint Ogustine.
Alors que nous voguionz de concerve, nous avons été attaquez par une flotte espagnol de troiz navires. Ces troiz navires ont ouvert le feu sur nous. Il sang ai fallu de peu que nous perdames nostre mat.
Nous avons donc ripostez et poursuivi nostre route.
Debarquez à Saint Ogustine, nous avons encore étez victime des tirs espagnols ! Nous avons donc débarquez et attaquez la ville, car vostre magesté, sait bien que ses loillauz sujaits ne se laissent pas faire face à l'addevercitez.
Mon bateau était caïman démattez ossi, je n'avaiz d'austre choiz pour sauvez vostre équipage.
Le gouverneur espagnol sait ensuite officiellemant rendu à une troupe françoise pour la plus grande Gloire de Vostre Magestez
.

Capitaine Antoine Pudubec.
"



_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

23 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Ven 2 Nov 2012 - 10:33

Patrice

avatar
Admin
Euthanasor a écrit:

Les marins espagnols, rescapés de sa première prise, sont jetés à la mer.

Mais alors, y-a-t-il oui ou non eu des témoins de ces malheureuses baignades...?

Car sur le coup, j'ai cru entendre dire que s'ils étaient jetés à l'eau, c'était justement pour que cela ne se susse point.

(enfin ce que j'en dis, moi... je n'étais pas à cet endroit pour ne pas le voir non plus...)


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

24 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Ven 2 Nov 2012 - 10:46

Patrice

avatar
Admin
J'ai volé quelques photos à plusieurs d'entre vous pour mettre un bref CR en anglais sur LAF
www.lead-adventure.de/index.php?topic=47554.0

d'où aussi un lien sur TMP
http://theminiaturespage.com/boards/msg.mv?id=285481


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

25 Re: Troubles franco-espagnols aux caraïbes le Ven 2 Nov 2012 - 11:05

theiz

avatar
oui ,une personne de la plantation a vu ces faits.ainsi que la fin de ces malheureux tuer par les sauvages .

et il fut aussi rapporter au gouverneur espagnol que le dis bateau avait des traits jaune et noir .
, sur ces faits le gouverneur ordonna que l'on aille reconnaitre les corps des marins, l'officier reconnu trois marins de st augustin fraichement embarqués sur un navire marchant espagnol.
quand est'il devenu du navire?


Patrice a écrit:
Euthanasor a écrit:

Les marins espagnols, rescapés de sa première prise, sont jetés à la mer.

Mais alors, y-a-t-il oui ou non eu des témoins de ces malheureuses baignades...?

Car sur le coup, j'ai cru entendre dire que s'ils étaient jetés à l'eau, c'était justement pour que cela ne se susse point.

(enfin ce que j'en dis, moi... je n'étais pas à cet endroit pour ne pas le voir non plus...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum