...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Figurines, décors, librairie » Chantier naval » En 1512 La Cordelière se saborde et sauve Brest

En 1512 La Cordelière se saborde et sauve Brest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Ehouarn

avatar
Un épisode certainement très méconnu de l'histoire de Bretagne est publiée dans le OF de ce jour à la page Bretagne avec une belle photo en couleur d'un diorama se trouvant au musée de la tour Tanguy à Brest.

Je voulais insérer un scan de l'article avec le texte mais le serveur n'accepte pas semble t-il le format PDF Rolling Eyes



_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

captain Y FRAKASS

avatar
Enregistré l'article au format word sur ton PC et la photo itou...
Copier et coller le texte sur le forum et la photo ajoutée avec imageshack !! Crying or Very sad

http://www.stratejeux.net

Ehouarn

avatar
@captain Y FRAKASS a écrit:Enregistré l'article au format word sur ton PC et la photo itou...
Copier et coller le texte sur le forum et la photo ajoutée avec imageshack !! Crying or Very sad
Quand je sélectionne sur le doc scanné c'est tout l'article qui est sélectionné Evil or Very Mad
Et mm après un copié-collé sous word le serveur n'en veut pas Sad

Mais bon voici la version électronique trouvé sur le site de Ouest-France, il vous manquera juste la photo Wink

Il y a 500 ans, l’amiral Hervé de Porzmoguer coulait avec son navire la Cordelière, en sauvant Brest.

L’histoire : 10 août 1512. À bord de la Cordelière, le plus beau vaisseau de la flotte bretonne encore indépendante, Hervé de Portzmoguer, le jeune amiral de Bretagne, donne une grande réception.

Tout à coup, le tocsin résonne. La flotte anglaise navigue droit sur Brest. Portzmoguer fait descendre les femmes. Et s’engage dans le combat.

Au large de la pointe Saint-Mathieu, le combat dure plusieurs heures. La caraque bretonne est rudement touchée par les boulets ennemis. Se voyant perdu, Portzmoguer ordonne de jeter les grappins vers le navire amiral anglais, le Regent. Les deux navires sont l’un contre l’autre.

Hervé de Portzmoguer fait mettre le feu à la Sainte-Barbe, le lieu où l’on entrepose la poudre. La Cordelière explose et coule, entraînant avec elle le Regent et des centaines de matelots anglais et bretons. La flotte anglaise fait demi-tour : Brest est sauvée. Les deux épaves ne seront jamais retrouvées.

La dernière gloire de la Bretagne

Avec ce combat, l’amiral et son navire sont entrés dans la légende. Alors que la duchesse Anne a épousé Louis XII et que l’indépendance de la Bretagne n’est plus que de façade, l’affrontement héroïque incarne l’une des dernières expressions glorieuses de la Bretagne indépendante.

Les récits chantent le combat de Portzmoguer. « Il fallait glorifier la Bretagne, le bateau et la duchesse », explique Alain Boulaire, historien de la marine. Dans les exploits d’Hervé de Portzmoguer, c’est tout un peuple qui a voulu se reconnaître. Alain Boulaire le souligne : « C’est un de ces épisodes historiques qui s’effacent devant un mythe plus puissant que la réalité ».

Une journée d’animations

Une journée d’animations est prévue pour les 500 ans de ce combat. La journée se déroulera au fort de Bertheaume et au Mémorial de la pointe St-Mathieu à Plougonvelin.

Au programme, une excursion à bord de la goélette Recouvrance (payant et sur réservation), une parade nautique à 16 h dans l’anse de Bertheaume avec la présence de la frégate Primauguet, des animations médiévales au fort à partir de 17 h (entrée libre), et, à partir de 18 h, un moment historique et musical en hommage aux marins disparus de la Cordelière, au mémorial de la Pointe Saint-Mathieu.

Dans la soirée, un repas banquet est proposé à partir de 19 h (12 €, 7 € pour les moins de 12 ans), un rassemblement de six chorales avec pour thème la mer à partir de 21 h (entrée libre), avant un feu d’artifice ouvert à tous qui clôturera la journée.

Renseignements auprès de l’office du tourisme de Plougonvelin au 02 98 48 30 18.

Par ailleurs, une exposition est présentée au musée de la Tour Tanguy. Accès gratuit.

Sterenn LEBAYLE.


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

4 Les représentations du combat en peinture le Ven 10 Aoû 2012 - 14:35

Ehouarn

avatar
Voici les illustrations trouvées sur Wikipédia à ce sujet :



The French warship Cordelière and the English warship Regent ablaze at the battle of St. Mathieu on August 10 1512. Illustration for an epic poem in Latin written by the court poet Germain de Brie.
Date XVIe siècle
Source David Childs, The Warship Mary Rose: The Life and Times of King Henry VIII's flagship, p. 108; photo credits on p. 6
Auteur Unknown, photo from Mary Rose Trust




Huile sur toile 76,1x123,2 peinte en 1838 représentant le Combat de la Cordelière contre une flotte anglaise, en 1512,au large de Saint-Mathieu.
Source musée des beaux-arts de Brest
Auteur Pierre-Julien GILBERT


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

Ehouarn

avatar
Ce w.e. je suis allé faire un tour au salon du livre de Vannes où il y avait l'éditeur Yoran (Yorann embanner). J'y ai découvert ce livre datant de 2013 sur Hervé de Portzmoguer commandant de la Cordelière.


389 pages, format poche, 12€

Qui est allé rejoindre mon stockde livre à lire, juste à côté du tas de figurines à peindre...  Wink

et pour aller plus loin, le Lien wikipédia vers Portzmoguer


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

Patrice

avatar
Admin
Intéressant.

Mais du coup, si tout le monde est mort, comment sait-on qu'il a mis le feu volontairement, et ce qu'il a dit ?

C'est un peu comme Charles de Blois qui, mortellement blessé à Auray, aurait fait avant de mourir tout un discours ...avec une dague plantée dans la gorge...


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum