...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Époques » Louis XIV / Pirates » Encore une batailles de pirates : St-Méen-le-Grand, 17 mars 2012

Encore une batailles de pirates : St-Méen-le-Grand, 17 mars 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Patrice

avatar
Admin
Bon eh bien voici quelques photos de cette escarmouche à la « Déferlante ludique » de St-Méen-le-Grand ce samedi !

C'était riche en rebondissements, et tourné vers l'initiation donc plusieurs joueurs se sont succédés autour de la table.

Sur une bonne idée de Dids nous avons décidé de jouer la suite du petit scénario de Loudéac l'autre jour
- voir le début de l'histoire ici :
http://argad.forumculture.net/t471-escarmouche-pirate-a-loudeac

Donc, pour ceux qui s'en souviennent, deux groupes de pirates avaient débarqué près d'une plantation coloniale pour tenter d'enlever Mademoiselle Clotirisse, la célèbre nièce de Monsieur de Toulvarère gouverneur de ces îles ; l'un de ces groupes de pirate faisant diversion sur la côte, tandis que l'autre se préparait à attaquer la plantation du côté de la jungle.

Voici donc la plantation... mais la table a été bien agrandie :


Vue du côté de la mer :


Dans le fort (sur un îlot séparé de la plantation par un large bras de mer) une garnison française attend un improbable ennemi :


Premier engagement de la journée (un abordage qui n'avait pas été terminé l'autre jour faute de temps). Des pêcheurs français se sont décidés à attaquer un navire pirate presque déserté par son équipage, et parviennent à le prendre d'assaut.


Dans les dunes proches de l'auberge côtière, les pirates affrontent quelques soldats du gouverneur et les massacrent rapidement au prix de quelques pertes…


…mais se retrouvent bloqués un peu plus loin, hésitant à affronter les gardes montés en terrain découvert. Les gardes, eux, ne souhaitent pas entrer à cheval dans le bosquet, donc on s'observe et on s'insulte de loin !


Bien loin de là, à l'autre bout des tables, un navire français fait voile vers le fort et la plantation avec davantage de soldats.


Mais un nouveau navire pirate vient aussi d'entrer en scène pour aider les autres pirates !


Les deux navires se combattent. Le pirate tire sur la coque de son adversaire, d'un premier tir il détruit la pompe. Un moment plus tard, le français commence à prendre l'eau, et sans pompe il ne tarde pas à couler !


L'équipage et les soldats prennent place sur deux chaloupes. Ramez ! On rame à 10 cm par tour, et la côte se profile à l'horizon à 1,80 m de distance… Le jeu est rapide et ils accosteront avant la fin de la partie, mais pendant tout ce temps ils resteront inutiles. Leur navire ayant coulé, aucun renfort ne peut parvenir à la plantation...


…alors même que le groupe de pirates sortis de la jungle est pris en main par un nouveau joueur qui décide d'en découdre quelles que soient les pertes. Les pirates se précipitent vers la maison du gouverneur, il s'y entretuent avec quelques canonniers accourus à la hâte...


…pendant que deux pirates survivants de l'autre groupe, ayant réussi à se débarrasser des cavaliers, entrent dans la maison par le jardin. Ils montent à l'étage où ne se trouvent que le gouverneur, sa famille et quelques autres personnages. Monsieur de Toulvarère propose son trésor aux deux pirates, mais ceux-ci n'ont pas confiance. Le gouverneur est contraint d'affronter lui-même les pirates en haut de l'escalier ! Le pirate et le gouverneur tirent chacun un coup de pistolet, raté ! Ils s'affrontent épée contre sabre !
A ce moment fatidique le sergent des canonniers, seul survivant du combat sous le porche, arrive en bas de l'escalier et parvient à tuer le second pirate ! Le pirate survivant, pris entre le gouverneur et le sergent, accepte de se rendre.


Le gouverneur a eu chaud ! Il hésite encore sur le sort à réserver au courageux forban.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Ehouarn

avatar
Patrice a écrit: Le gouverneur a eu chaud ! Il hésite encore sur le sort à réserver au courageux forban
Il a essayé d'attenter à l'honneur de Mlle Clotirisse, pendez le ! Twisted Evil


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

captain Y FRAKASS

avatar
TOUT PAREIL MON SEIGNEUR.... Twisted Evil

PENDEZ LE HAUT ET COURT... affraid

QUE SON CORPS SE BALANCE AU BORD DU RIVAGE AFIN DE DISSUADER D'AUTRES VILS RENEGATS QUI TENTERAIENT DE RENOUVELER L'EXPLOIT !!!

http://www.stratejeux.net

Matthieu

avatar
excellent compte rendus ! Very Happy

Dids

avatar
Et bien pendez le ! son nom restera gravé dans nos mémoires ! il sera celui qui a été menacer le gouverneur de Toulvarère ! Nous le raconterons autour d'une bassine de punch ! Il sera un symbole pour nous autres pirates !

(comme il n'y avait aucune terre espagnole, j'ai pris fait et cause pour les pirates ! bien que je me sois retrouvé tour à tour capitaine du navire français, puis maitre de chaloupe, un instant pirate puis "marin pêcheur enragé"...)

PS : J'aime à dire que je l'ai fait "exprès" pour motiver les joueurs débutants mais encore une fois, partout où j'ai pris la barre, j'ai coulé avec le navire... serait-ce une malédiction ? affraid farao

http://www.maistrepique.fr

Patrice

avatar
Admin
Dids a écrit:J'aime à dire que je l'ai fait "exprès" pour motiver les joueurs débutants mais encore une fois, partout où j'ai pris la barre, j'ai coulé avec le navire...
Non, tu ne l'as pas fait exprès.

C'est parce que c'est ton destin.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

captain Y FRAKASS

avatar
Dids a écrit:Et bien pendez le ! son nom restera gravé dans nos mémoires ! il sera celui qui a été menacer le gouverneur de Toulvarère ! Nous le raconterons autour d'une bassine de punch ! Il sera un symbole pour nous autres pirates !

(comme il n'y avait aucune terre espagnole, j'ai pris fait et cause pour les pirates ! bien que je me sois retrouvé tour à tour capitaine du navire français, puis maitre de chaloupe, un instant pirate puis "marin pêcheur enragé"...)

PS : J'aime à dire que je l'ai fait "exprès" pour motiver les joueurs débutants mais encore une fois, partout où j'ai pris la barre, j'ai coulé avec le navire... serait-ce une malédiction ? affraid farao

Je te rassure, c'est également mon cas lorsque j'anime une action navale... pirat Rolling Eyes

Les bleus en profite pour me couler et/ou m'aborder.... affraid

http://www.stratejeux.net

Euthanasor

avatar
L'épopée du Malouin

Alors que la bataille faisait encore rage entre les pirates débarqués dans la ville française, les pêcheurs dans l'estuaire, "Malouin" faisait des ronds dans l'eau au large. Avec sa goélette (mon bateau représente pourtant un cotre), il guettait l'arrivée d'improbables renforts qui auraient pu faire avorter l'aventureuse entreprise des frères de la côte.

Tandis que les pirates investissaient la ville, bien trop éloignée du puissant fort français, une voile était signalée à bâbord, un brigantin français.
Aussitôt on ordonne le branle-bas de combat. La goélette est armée de 14 canons de 6 livres, contre les 8 de 8 livres de son adversaire. Le brigantin a l'avantage d'une portée supérieure, la goélette, celle de la puissance de feu.
Alors que la goélette pirate, évolue lentement vent arrière, le brigantin, tribord amure, fonce vers elle. Dès lors, le Malouin redoute de la voir virer et remonter au près pour passer sur l’arrière. Alors que les voiles sont progressivement ferlées de part et d'autre pour passer à la voilure de combat (plus petite, évitant de gros dégâts au gréement). La première salve est délivrée simultanément par les deux protagonistes.
Le "Malouin" est au vent de son adversaire, la plupart des coups portés sont sous la ligne flottaison du fait de la gîte de sa cible. A l'opposé, les coups reçus, portent essentiellement sur mon pont et ma mâture. Ce premier échange de bordées reflète immédiatement cette différence de situation.
Je perds plusieurs points de gréement pas mal d'hommes d'équipage, mais inflige plusieurs pertes de points de coque et surtout, par un heureux "critique", détruit la pompe du bord du français.
S'ensuivent alors plusieurs manœuvres d'approche, le temps que les besogneux canonniers rechargent leurs tubes. Les deux navires se rapprochent encore. A portée normale, une deuxième salve est échangée dans des conditions similaires d'allure. Le français se voit encore percé sous la coque, tandis qu'un critique démonte deux canons d'un coup sur le bordé bâbord du pirate. La voilure prend encore quelques coups.
Passant brutalement vent de travers, le pirate profite des quatre tours de rechargement des pièces pour accélérer et passer sous le nez du français qui aurait fait une erreur de programmation dans ses ordres.

Quand le pirate délivre sa troisième bordée, c'est en enfilade avant.

Si la bordée bâbord du pirate est amputée de deux de ses pièces, elle reste dangereuse, surtout à courte portée. Les boulets dévastent le pont d'avant en arrière du français. Il fait maintenant eau et, sans pompe, est condamné à couler.
Durant toutes ses évolutions, le "Malouin" a essayé de maintenir le français entre le fort et lui.
Maintenant, le naufrage du français est une question de temps, il faut éviter de subir d'autres dégâts inutiles (45% de la voilure est détruite, deux canons sont démontés, un quart de l'équipage est hors combat).

Le français évacue. Son équipage est quasiment indemne et son parti de troupes de marine est intact. Virant de bord, le "Malouin" délivre sa bordée tribord sur la première des deux barques, pleines à ras bord. (trois hommes ne pourront embarquer et resteront prisonniers de l'épave).
Les barques sont à ras de l'eau et difficiles à atteindre. Malgré cette puissante première décharge, les boulets passent trop haut et n'arrachent qu'une tête.

Les barques font demi tour vers le fort, "Le Malouin" fonce vers l'estuaire où les pêcheurs (sûrement des boucaniers, vu leur efficacité) sont venu à bout du faible équipage du cotre pirate.
La goélette se dirige donc droit vers les deux, cotres qui très habiles à remonter au près, foncent vers le fort (ou convergent en plus les deux barques de rescapés du naufrage) pour aller chercher la garnison dont la ville a tant besoin pour se défendre.
Les deux cotres sont insuffisamment équipés pour être pleinement opérationnels (artillerie ET manœuvres simultanées), le pirate fonce donc vers l'affrontement.
Il croise le premier (le bateau de pêche) à pleine vitesse ce qui n’empêche pas de se tirer dessus au passage.
Quelques dégâts de part et d'autre, bien que les deux navires se soient retrouvés quasiment bord à bord.
Pour le second sloop, il sera plus coriace, car armé de quatre canons même si son équipage de prise est insuffisant pour pouvoir tout faire en même temps. Les pêcheurs manœuvrent plusieurs fois pour éviter d'éperonner le pirate, qui cherche manifestement, l'abordage, fort de sa supériorité numérique.
Le choc a finalement lieu, bord à bord. Le français délivre une pleine bordée à mitraille, à bout pourtant, en premier tir... un cas de figure qui peut s'avérer mortel. Le timonier est tué (critique). Heureusement que tous les canons n'étaient pas servis.
Les deux bateaux s’emmêlent. Le pirate lance alors des grappins (que les rares survivants français tentent de trancher) pour éviter qu'il ne s'échappe. Après un échange de mousqueterie, la première vague d'abordage est composée de 10 hommes. 6 parviennent à passer sur l'autre bord et se ruent sur les 3 malheureux pêcheurs rescapés, qui se rendent alors.
Le sloop pirate est repris, (c'est la deuxième fois ce jour) mais ça ne changera pas l'issue de la bataille car, à terre, les pirates qui ont pourtant réussi à atteindre jusqu'à la chambre du gouverneur, sont contraints à la reddition.


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

malo du Kern

avatar
Bonjour Dids,
Belles batailles navales gentiment contées par Patrice et Euthanasor (ton adversaire 2 fois)

Patrice a écrit:
Bien loin de là, à l'autre bout des tables, un navire français fait voile vers le fort et la plantation avec davantage de soldats.

Combien de passagers embarque le brigantin et la goellette Question

Content de revoir "Nueva Senora de la Consolation".
Elle est armée de 8 canons de 8 livres selon Euthanasor.
Mais il a 2 autres armes sur le gaillard avant. Couleuvrine, pierriers,.. Ce n'est pas dit. Quel résultat apportent ils pendant le combat contre le cotre-goellete Question

Dids a écrit:
J'aime à dire que je l'ai fait "exprès" pour motiver les joueurs débutants mais encore une fois, partout où j'ai pris la barre, j'ai coulé avec le navire...
Euthanasor n'est pas bleu ( mais pâle)... quoi que dans PMET Smile Il ne semble pas manchot pourtant.
Euthanasor a écrit:
les voiles sont progressivement ferlées de part et d'autre pour passer à la voilure de combat
Very Happy Premier combat narré dans cette configuration. On va ainsi évaluer les conséquences.
J'ai l'impression que les deux bateaux restent tribord amures pendant le combat Question

En gréant des voiles de combat, la goellette a ralenti et resta ainsi plus manœuvrant. Il a pu garder un bon angle de tir sur le brigantin en témoigne les 3 bordées échangées sur une même bordée. cela fait au moins 12 tours.
Patrice a écrit:
Un moment plus tard, le français commence à prendre l'eau, et sans pompe il ne tarde pas à couler !
Coulé en combien de tours, selon le nombre de dégâts coques provoquant les prises d'eau Question
Euthanasor a écrit:
Le "Malouin" est au vent de son adversaire, la plupart des coups portés sont sous la ligne flottaison du fait de la gîte de sa cible
cible qui est au près.
Je croyait que dans cette position, la canonnade ne portait que sur la coque et la mature du brigantin Question
La pompe est souvent au milieu du pont. Donc hors de portée car cachée par bordage.
Euthanasor a écrit:
A l'opposé, les coups reçus, portent essentiellement sur mon pont et ma mâture. Ce premier échange...

Oui, La goélette navigue au portant, donc à plat.
A longue portée, et avec voilure de combat, la mature est bien endommagée sans boulet ramé Exclamation
Euthanasor a écrit:
A portée normale, une deuxième salve est échangée dans des conditions similaires d'allure. Le français se voit encore percé sous la coque, tandis qu'un critique démonte deux canons d'un coup sur le bordé bâbord du pirate. La voilure prend encore quelques coups.

Là, tout type de boulet est permis. lesquels Question
Euthanasor a écrit:
Passant brutalement vent de travers, le pirate profite des quatre tours de rechargement des pièces pour accélérer et passer DEVANT le nez du français.
Quand le pirate délivre sa troisième bordée, c'est en enfilade avant.
Oui, Que du bonus Very Happy. Quel type de boulet Question
Dans cette position et sans bonus, j'ai abattu un tiers de l'équipage adverse d'un galion (8p/25) avec de la mitraille et avec 5 canons( et non 3 comme le pirate) .
Les navires ont les mêmes dégâts de mature.
Maintenant, toujours au vent le pirate peut s'écarter sans être visé et loffer pour lui envoyer une bordée tribord en enfilade.
Euthanasor a écrit:
Les boulets dévastent le pont d'avant en arrière du français.
car en enfilade le pont n'est plus protégé par le bordage.
Euthanasor a écrit:
(45% de la voilure est détruite, deux canons sont démontés, un quart de l'équipage est hors combat).
J'ai compté 2 bordées subies par pirate. Cela fait vraiment des dégats avec 45% mature. usage de boulet-ramé Question


Euthanasor a écrit:
Les barques sont à ras de l'eau et difficiles à atteindre. Malgré cette puissante première décharge, les boulets passent trop haut et n'arrachent qu'une tête.
Le pirate a dû tirer au boulet et non avec de la mitraille Question
Etait il alors trop éloigné des barques Question
Merci à tous les 3 trois pour ce récit vivant.





Dernière édition par malo du Kern le Mar 20 Mar 2012 - 23:44, édité 1 fois

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

Dids

avatar
Oulà...ça fait beaucoup de questions à la fois et il est tard...On verra ça demain... Sleep

http://www.maistrepique.fr

Patrice

avatar
Admin
malo du Kern a écrit:Combien de passagers embarque le brigantin et la goellette Question
Content de revoir "Nueva Senora de la Consolation".
il a 2 autres armes sur le gaillard avant. Couleuvrine, pierriers,.. Quel résultat apportent ils pendant le combat contre le cotre-goellete Question
J'ai l'impression que les deux bateaux restent tribord amures pendant le combat Question
Coulé en combien de tours, selon le nombre de dégâts coques provoquant les prises d'eau Question
cible qui est au près.
Je croyait que dans cette position, la canonnade ne portait que sur la coque et la mature du brigantin Question
A longue portée, et avec voilure de combat, la mature est bien endommagée sans boulet ramé Exclamation
Là, tout type de boulet est permis. lesquels Question
Quel type de boulet Question
J'ai compté 2 bordées subies par pirate. Cela fait vraiment des dégats avec 45% mature. usage de boulet-ramé Question
Le pirate a dû tirer au boulet et non avec de la mitraille Question
Etait il alors trop éloigné des barques Question

Mais 300 ans après, les historiens s'interrogent encore !
(...pas moi, j'y connais rien !) lol!


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Euthanasor

avatar
Nous n'avons tiré que des boulets (hors la salve initiale délivrée par le dernier des sloop, et qui était "programmée" depuis 15 jours ^^).
Pour moi, ça n'a été que du boulet, pour 2 raisons:
- Il est très difficile de savoir quelle sera la configuration du combat, 4 tour plus tard (portée, emplacement respectif des deux navires). Dans ce cas, mieux vaut un projectile polyvalent. ^^
- J'ai cherché à le couler.


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

Patrice

avatar
Admin
Euthanasor a écrit:3 malheureux pêcheurs rescapés, qui se rendent alors
Mais... j'ignorais que 3 pêcheurs français de l'équipage du « Graine-Pisse » sont restés prisonniers des pirates !

Le gouverneur va tenter de les échanger contre le pirate qu'il a lui-même capturé.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Patrice

avatar
Admin
Teiz vient de transmettre d'autres très belles photos :





L'arrivée des chaloupes au fort !








Et encore le gouverneur contre le pirate :


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Euthanasor

avatar
Patrice a écrit:
Euthanasor a écrit:3 malheureux pêcheurs rescapés, qui se rendent alors
Mais... j'ignorais que 3 pêcheurs français de l'équipage du « Graine-Pisse » sont restés prisonniers des pirates !

Le gouverneur va tenter de les échanger contre le pirate qu'il a lui-même capturé.

Oups... ça va pas être trop possible !
Heu?... Tu prends les pièces détachées? pale


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

Dids

avatar
Du coup, ce sera peut être le "Malouins" qui ira délivrer le malheureux pirate héroïque des griffes du vil Gouverneur avant qu'il ne soit pendu...

http://www.maistrepique.fr

Patrice

avatar
Admin
Pour ça, il faudrait qu'ils se dépêchent...

Le gouverneur envisageait d'être magnanime, mais les pêcheurs prisonniers ayant été tués par les pirates, il va faire pendre le pirate qu'il a capturé !


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Euthanasor

avatar
En fait, ils se sont joints à nous. C'étaient des pécheurs forcenés non, des forcenés pêcheurs, qui aimaient le boucan. Le goût de l'aventure et la perspective de beaux butins les ont convaincus. (Mais, officiellement, ils sont bien disparus)


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

captain Y FRAKASS

avatar
PENDEZ LE HAUT ET COURT...MON SAIGNEUR.... cheers

A LA GRAND VERGUE....OU LA POTENCE SUR LA CÔTE....


Te reste plus qu'à bricoler un gibet pour la déco d'ambiance....

http://www.stratejeux.net

malo du Kern

avatar
Bonjour Euthanasor,
Merci pour ta réponse 'Very Happy'
Euthanasor a écrit:Nous n'avons tiré que des boulets (hors la salve initiale délivrée par le dernier des sloop, et qui était "programmée" depuis 15 jours ^^).
Pour moi, ça n'a été que du boulet, pour 2 raisons:
- Il est très difficile de savoir quelle sera la configuration du combat, 4 tour plus tard (portée, emplacement respectif des deux navires). Dans ce cas, mieux vaut un projectile polyvalent. ^^
Oui, il n'est pas possible de définir 2 types de carte boulet par bordée. Dans la configuration de ta 3eme bordée, disposer de pierriers permettrait d'atteindre le brigantin avec de la mitraille Question

Euthanasor a écrit:
- J'ai cherché à le couler.
Et le brigantin a recherché l'abordage jusqu'au bout ''
C'était la tactique des espagnoles Dids a voulu évaluer son efficacité.
Merci encore de cette représentation d'un combat type "invincible armada" devant Gravelines.


Le pirate avait l'avantage du vent. Comme Nelson l'avait devant Villeneuve à Trafalgar.

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum