...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Époques » Louis XIV / Pirates » Les trépidantes z'aventures de Honoré Le Hir de Lostbraz à Saint-Domingue

Les trépidantes z'aventures de Honoré Le Hir de Lostbraz à Saint-Domingue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Ehouarn

avatar
Notre cher Honoré quitta La Martinique à la recherche de Aymé Bienaufond de Toulvarère, qui avait l'honneur d'être son débiteur, ce dernier ayant mystérieusement disparu avant de pouvoir s'honorer de sa dette de jeu Suspect


Las il se retrouva en mer à suivre un vaisseau espagnol dont le capitaine semblait avoir beaucoup de difficultés à la manœuvre et qui se trouva pris malencontreusement (mais peut-être était-ce finalement le but recherché) pris par l'arrière par une frégate anglaise bien armée


Après moultes manœuvres en vent contraire (pourquoi le vent est-il systématiquement défavorable en mer ?) Honoré parvint à se frayer un chemin et à s'éloigner de l'ennemi anglais, laissant derrière lui le navire espagnol qui sombrait avec les troupes françaises qu'il transportait, pour arriver enfin (après 20 tours de jeux mrgreen ) à la plantation où il espérait retrouver ce cher Aymé son débiteur.
Nous passerons sous silence un fâcheux épisode où un jeune pirate, arrivé d'on ne sait où, s'en vint harponner mon navire et le prendre à l'abordage alors que tous mes hommes étaient débarqués. Honoré tenta bien en retour l'assaut du vaisseau pirates, mais impossible pour ses hommes de mettre pied à bord, alors même qu'aucun pirate ne se trouvait derrière le bastingage pour les en empêcher... encore une question de météo contraire certainement

Une fois ces tracas oubliés, le Seigneur de Toulvarère apprend à Honoré que le dit Aymé est prisonnier des zenglish à Port Elisabeth et qu'il convient de le délivrer de nuit avant qu'il ne soit pendu au petit matin comme espion.
Le cher Aymé est par ailleurs blessé, car il a reçu un balle tirée très maladroitement sur lui par un cavalier français lors d'une raid de reconnaissance

Au cœur de la nuit Honoré Le Hir et ses corsaires, accompagnés de troupes françaises débarquent sur Port Elisabeth. Tout de suite repérés par les sentinelles, ils n'ont d'autre choix que de foncer dans le tas directement sur le petit fortin et le campement de la soldatesque.



Là nous devons reconnaitre un acte de bravoure des troupes françaises de marine qui, commandées par Le Capitaine de Kertheiz, ont vaillamment, et au prix de lourdes pertes, décimé les soldats anglais, qui bien que surpris en plein sommeil, ont chèrement vendu leur peau.


De son côté Honoré et ses hommes investissent le fortin


L'Anglais (toujours très fourbe) sentant qu'il ne parviendra pas à repousser cet assaut libérateur charge son prisonnier sur une charrette pour tenter de le soustraire à ses compatriotes.


Honoré se lance à leur poursuite quelque peu retardé par des mortiers empruntés dans l'armurerie du fortin.


Mais Honoré est finalement plus rapide que le char à boeuf de l'anglais et la souricière se termine à son avantage


Bientôt le fourbe goddon cherche à fuir poursuivi par notre valeureux capitaine...


... pour se retrouver une nouvelle fois pris au piège Cool


L'officier prend la sage décision de sauver sa peau et d'abandonner son prisonnier et de fuir dans la jungle

Honoré met alors le siège devant le dernier fortin tenu par les anglais qui choisi de négocier. Moyennant une promesse du versement d'une rançon de 50 000£, il accepte de quitter la ville en emmenant le Gouverneur sa femme et une veuve que le Capitaine de Kertheiz ont fait prisonniers.


(à suivre...)







Dernière édition par Ehouarn le Lun 31 Oct 2011 - 16:22, édité 4 fois


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

Ehouarn

avatar
Durant la négociation avec le chef rosbif, notre vaillant capitaine obtint de précieuses informations sur un trésor qui serait caché dans la ville... direction le cimetière et la tombe du Père Thomas... ou se trouve l'indication finale de la cache qui n'est autre que "sous la croix dans la plantation" raison de plus pour ne pas moisir ici...


Sitôt de retour à la plantation, Honoré demande une entrevue à Mlle Clotirisse qui l'emmène se promener au jardin. Las la jeune demoiselle n'est pas très attentive ni inspirée et l'entrevue tourne court Sad



Les otages ont été confiés préalablement à la garde de 2 soldats français (ici derrière notre héros)


Alors qu'Honoré déclame des poèmes à Mlle Clotirisse, il advient une succession incroyable d'évènements !
Tout d'abord on voit s'enfuir par les toits du bâtiment où se trouvaient nos prisonniers, un individu tout de noir vêtu, mis en fuite par les cris des gardes. Celui-ci ne cesse de jurer "hijo de puta", ce qu'Honoré croit pouvoir traduire de son Castillan hésitant par "je vous souhaite le bonsoir".
Il tente de l'attraper à la descente, mais le sombre sire saute sur son cheval, noir, et file telle une tornade, sans même être inquiété par les coups de pistolet qu'Honoré ne manque pas de lui bailler (NDLR : cet espèce de zozo allait trop vite et je n'ai pas eu le temps de le fixer sur la pellicule)

Honoré en est encore à ce demander de qui il pourrait s'agir lorsqu'il aperçoit les 2 gardes qui conduisent les prisonniers sur une barque !!! Les traitres !!! Prestement il saute sur la barque, abat l'un des soldats d'un coup de pistolet, l'autre d'un coup de sabre
(les cadavres des traitres gisent sur la berge) Les otages avoueront avoir offert 1000£ à chacun des gardes pour qu'ils les aident à s'évader... ils n'auront pas été riches bien longtemps Evil or Very Mad

Honoré décident alors de fuir la plantation avec ses otages, certain qu'il aura ainsi plus de facilités à affronter la perfidie d'autres trahisons


Il peut enfin aller chercher le trésor qui l'attend "sous la croix" et augmenter ainsi sa fortune de 500 pièce d'or


Mais déjà les anglais débarquent, fidèles au rdv (pour une fois qu'ils tiennent parole !) il viennent chercher leurs otages...



... et remettre à notre bon Honoré Le Hir de Lostbraz les 50 000£ de rançon Cool



Honoré, sa fortune assurée ne pense plus qu'à récupérer son navire caché au fond d'une crique. il voit bien que les anglais, une fois la rançon versée ont décidé de bruler toute la plantation avant de repartir. Mais que pourrait-il faire avec sa maigre troupe de marins face à des professionnels de la guerre ?


Et c'est avec un petit pincement au coeur, à l'idée que Mlle Clotirisse eut été si peut attentive à ses bons soins, qu'Honoré reprend la mer, réfléchissant à la meilleure façon de placer tout cet argent bien vaillamment acquis pirat


Alors que le bateau d'Honoré s'éloigne à l'horizon il tourne son regard une dernière fois vers l'île de Saint-Domingue, et quelle n'est pas sa surprise d'apercevoir une nouvelle fois ce mystérieux cavalier s'écriant "Hijo de puta", Honoré le salua à son tour "Bien le bonsoir chez vous également"


Un éclair zébra alors l'horizon !!!



Dernière édition par Ehouarn le Mar 1 Nov 2011 - 22:46, édité 1 fois


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

Patrice

avatar
Admin
Excellent...! Merci Ehouarn pour ce compte-rendu subjectif et ces photos Very Happy

Bon j'ai reçu les photos de Bruno et Laurent, je suis en train de les rassembler avec les miennes pour faire un compte-rendu parallèle... Very Happy ...ça se complètera !

J'ai vraiment passé une excellente journée dimanche Smile


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

theiz

avatar
merci moi aussi je me suis bien amuser , merci a vous quatre.
question navigation oui , je sais j'ai besoin de court ,mais il serait bon que je puisse lire la vrais histoire de ce we .
je vous demande de raconter la vrais histoire qui c'est passer sur la plantation, je sais patrice que je peux compter sur vous .

theiz

Ehouarn

avatar
theiz a écrit: merci moi aussi je me suis bien amuser , merci a vous quatre.
question navigation oui , je sais j'ai besoin de court ,mais il serait bon que je puisse lire la vrais histoire de ce we .
je vous demande de raconter la vrais histoire qui c'est passer sur la plantation, je sais patrice que je peux compter sur vous .

theiz

Comment ça la vraie histoire ? Mais celle que je viens de raconter est absolument la vraie version du point de vue d'Honoré Le Hir de Lostbraz, Capitaine corsaire du Roi de France !

Bon moi aussi j'ai passé une très bonne journée dimanche.
Même s'ils m'angoissent quelque peu - raison pour laquelle je commence tjs par pigner - j'adore ces scénarios à tiroirs et ces personnages improbables que Patrice nous invente à chaque fois. J'espère que Zozo fera encore parler de lui à l'avenir
Et aujourd'hui j'ai craqué, j'ai commandé plein de figurines de marins (et d'esclaves affranchis) pour peupler mes 2 navires (ceux de mon fils en réalité mais il me le prête mrgreen )


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

Patrice

avatar
Admin
Il faut dire qu'une bonne partie du succès de la journée est dûe à l'attaque de la ville le dimanche matin, qui avait été entièrement concoctée par Bruno (au point qu'il n'a pas voulu admettre aucune dérive par rapport au nombre de troupes prévues de chaque côté pour cet assaut, ce qui était un peu inhabituel mais finalement très équilibré).


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum