...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Règles de jeu » Règles de bataille » Kadesh » Les sparabara...Une bonne fois pour toutes..?

Les sparabara...Une bonne fois pour toutes..?

Aller à la page : Précédent  1, 2

Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Paskal


Pour en revenir à l'armée perse achéménide en général, elle est constituée sur le modèle de celle des empires prédécesseurs, surtout l'Assyrie, mais en reprenant aussi des éléments égyptiens ou élamites.

Elle est aussi très marquée par des aspects proprement mèdes ou perses.

Comme l'administration impériale, elle est aux mains du roi, de la famille royale et de l'aristocratie perso-mède, dont l'éducation est en grande partie déterminée par la préparation aux activités guerrières.

À l'époque de Cyrus Ier, tous les hommes perses devaient se battre pour le roi.

Outre son importance stratégique militaire, l’armée impériale joue également un rôle politique important, assurant le maintien de l'union politique de tous les territoires réunis sous la direction des Achéménides.

Son élite est constituée par le corps des 10 000 Immortels, dont sont issus les gardes des palais royaux.

Le chef de cette unité (appelé hazāparati), en tant que « second du roi », assurait également le commandement de toute l'armée impériale.

En temps de guerre, cette armée de métier était suppléée par des troupes de conscrits levées parmi les différentes peuples de l'empire.

Cette armée était alors divisée en unités nationales et équipées selon leurs coutumes nationales.

Si l’on en croit les écrits d’Hérodote décrivant les revues de son armée menées par Xerxès Ier en Thrace ou à proximité de l’Hellespont, l’armée impériale est en effet très hétérogène et bigarrée.

Elles sont regroupées en unité de 10, 100, 1 000 et parfois même 10 000 hommes, suivant un principe repris des royaumes mésopotamiens.

On distingue les troupes perses et mèdes, qui forment le cœur de l'armée, des troupes provinciales qui les renforcent.

Les tenues et équipements de ces derniers décrits par Hérodote sont extrêmement hétéroclites, fonction du peuple considéré.

Ils rendent compte d’une importante diversité.

Des mercenaires pouvaient être recrutés.

Ces contingents commandés par des Perses de haute lignée se répartissent en trois catégories : infanterie, cavalerie, et marine.

Infanterie et cavalerie comportent chacune des contingents d'archers.

Il s'agit d'unités essentielles dans le dispositif perse.

Parmi les fantassins se trouvent aussi des porteurs de boucliers armés de lances.

Les cavaliers, qui occupent une place de choix, semblent emprunter une large part de leur équipement offensif et défensif aux traditions des peuples d'Asie centrale comme les Sakas.

Ils sont aussi armés de javelines.

Les chars de guerre, notamment le « char scythe » décrit par Diodore, sont toujours utilisés bien que leur place semble secondaire.

Les troupes navales sont constituées d'équipages recrutés parmi les Phéniciens et les Ioniens.

Le bateau le plus utilisé est la trirème, bateau rapide à trois rangs de rameurs qui aurait été inventé par les Sidoniens ou les Corinthiens.

L'armée possédait des garnisons permanentes dans tout l'empire, commandées par des officiers perses.

Les garnisons étaient placées à des points stratégiques : les forts situés sur les grandes routes de l'empire, aux frontières ou même dans des colonies militaires (comme à Éléphantine à la frontière égypto-nubienne).

Ces garnisons étaient composées d'éléments perses, mèdes, grecs, chorasmiens, et plus particulièrement de Juifs.

Les satrapes sont chargés de l'approvisionnement, de l'entretien et du financement de ces forces armées stationnées sur leur domaine administratif, ils ne sont en revanche, pas responsables de leur commandement militaire.

Celui-ci est en effet assuré par une hiérarchie distincte et soumise à l'autorité royale.

D'après ce que montrent les sources de Nippur (et aussi d'Éléphantine), les troupes sont entretenues par des terres agricoles de service qui fournissent de quoi les équiper.

La taille de ces domaines est fonction de l'unité à entretenir : les « terres d'archers » sont les plus petites, puis on trouve des « terres de cheval » et des « terres de char ».

L'hétérogénéité des troupes, de leurs armements et équipements, et de leurs techniques de combat, pose naturellement la question de l’efficacité du commandement et de la difficulté de coordination des manœuvres au combat.

Certains souligne même que la diversité est telle que le roi ne connaissait pas tous les peuples composant son armée, et que les peuples ignoraient qui étaient leurs alliés.

Si cette diversité a pu être avancée en premier lieu pour expliquer les défaites perses contre les Grecs et les Macédoniens, elle ne tient pas compte du fait que les contingents décrits par Hérodote n’ont en fait jamais participé aux combats, qui impliquaient surtout des troupes d’élites essentiellement issues du plateau iranien.

Les combattants engagés aux Thermopyles étaient ainsi perses, kissiens, et gardes immortels ; ceux engagés à Platées étaient perses, mèdes, bactriens, indiens, saces, et mycales.

On observe aussi que les revues d’armées par Xerxès s’inscrivaient plutôt dans un cadre cérémonieux : le roi prenant acte de sa puissance au travers de la présentation de son armée.

L’objectif n’y était pas de compter les forces militaires disponibles, mais pour le roi de prendre connaissance de la diversité de son empire et de stimuler le moral de ses troupes.

Partant de certaines interprétations,on établit donc une distinction entre ces troupes de parades mises en scène afin de représenter l'espace impérial jusque dans ses peuples les plus marginaux, et les troupes combattantes en majorité iraniennes et sélectionnées.

À la fin de l'époque achéménide, les soldats persans ont de plus en plus été remplacés par des mercenaires grecs.


_________________
"Et comme chacun sait, deux ou même un nombre innombrable de couis ne font pas naitre un seul chêne" (Paskal)

Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum