...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Règles de jeu » Règles de bataille »  DE KADESH à JERUSALEM - VERSION N°2 - AVRIL 91 - REGLE OFFICIELLE.

DE KADESH à JERUSALEM - VERSION N°2 - AVRIL 91 - REGLE OFFICIELLE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Paskal


Cet article est pour pour que les gens disposant de masses de figurines historiques de 25 à 35 mm inutilisées puissent enfin en profiter !

Il vous permettra de vous monter des embryons d'armées , voir des armées complétes en attendant de vous trouver un exemplair d'occasion de cette petite merveille qu'est : DE KADESH à JERUSALEM VERSION N°2 - AVRIL 91 - REGLE OFFICIELLE.

COMPOSITION DES ARMEES POUR LA REGLE DE KADESH A JERUSALEM -
VERSION N°2 -AVRIL 91- REGLE OFFICIELLE


A.1 MATERIEL UTILISE :


Outre les figurines de 25 à 35 mm, vous utiliserez un métre à ruban ainsi que des dés dont 2 sont marqués 2-3-3-4-4-5 (appelés Dés de Moyenne ou D5)

A.2 LES ECHELLES :

S'agissant de simulation on applique une échelle de réduction :

Echelle de terrain :

Les distances ont été établies en fonction de données historiques.

La référence est le double pas romain soit 1,74 m. Un cm représente ainsi 3 mètres réels pour nos figurines.

Les distances en "pas" données par les army lists anglaises doivent être divisées par 4 pour une conversion en cm.

Echelle de troupes :

Chaque figurine ou modèle correspond à 20 points quelle que soit l'échelle de réduction adoptée qui est variable suivant les armées.

En principe, considérez qu'une figurine représente 20 hommes.

Echelle de temps :

La partie prend fin à la limite fixée par les deux camps.

L'unité de temps étant l'heure simulée appelée également "Tour de Jeu" ; une journée étant le plus souvent simulée à raison d'un tour de jeu par heure.

B.1 COMPOSITION D'UNE ARMEE :

Elle est commandée obligatoirement par un général en chef sous les ordres duquel des sous-généraux dirigent les corps de bataille.

Un corps de bataille est constitué d'un ensemble de figurines ou modèles appelés troupes.

Le terme troupe regroupe les corps et les détachements.

Les corps sont soit des unités soit des sous-unités.

A-Unité :

C'est un ensemble de figurines ou modèles inséparables en cours de jeu.

Sa taille est de 5 à 50 figurines ou de 10 modèles.

B-Sous-Unité :

Elle est traitée comme une unité si ce n'est qu'elle est rattachée à une unité dite mère dont elle ne doit pas s'éloigner de plus d'un mouvement.

Ceci, y-compris si l'unité mère déroute ou retraite.

Cette contrainte est compensée par une diminution du coût de la sous-unité.

Son effectif en figurine ne doit pas être supérieur à celui de l'unité mère sauf précision de l'Army lists.

C-Détachement :

C'est un ensemble de figurines dont le nombre est inférieur à 5.

Le détachement combat mais son influence est amoindrie (n'intervenant pas sur les tests de moral par exemple).

D-Liste des figurines :

- Cavalerie combattant en ordre lâche :

- SHK : Chevalier super lourd en armure blanche (ou de plate) sur destrier caparaçonné ou non
           (ex : chevalier XIV-XV siècle).

- EHK : Chevalier extra lourd en armure composite (maille + plate) sur cheval caparaçonné ou
           non.

- HK : Chevalier lourd en armure de maille sur cheval  nu.

- EHC : Cavalier extra lourd en armure métallique couvrant le corps, les membres et les
           extrémités, sur cheval protégé à la tête, au cou et au poitrail par du métal ou tout autour
           par un caparacon non métallique.

- HC : Cavalier lourd en armure partielle sur cheval nu.

- MC : Cavalier moyen en armure de cuir ou sans sur cheval  nu.

- Cavalerie combattant dans un autre ordre :

- SHC : Cavalier super lourd en armure couvrant tout le corps sur cheval entièrement
          caparaçonné.

          Combat en ordre serré.

- LC : Cavalier léger sans protection sur cheval nu.Combat en ordre dispersé.

- Chamellerie :


Chaque type de chamellerie, SHCm, EHCm, Hcm, Mcm, Lcm, est à rapprocher directement à la cavalerie ; seule la monture change.

- Infanterie :

- SHI  : Fantassin super lourd en armure métallique complète. Combat en ordre serré.

- EHI  : Fantassin extra lourd en armure complète non métallique. Combat en ordre serré.

-   HI  : Fantassin  lourd en armure partielle. Combat en ordre serré.

- LHI   : Fantassin extra lourd en armure complète non métallique. Combat en ordre serré.

-   MI  : Fantassin moyen peu protégé. Combat en ordre serré.

- LMI   : Equivalent du MI. Combat en ordre lâche.

-    LI  : Fantassin léger sans protection combattant en ordre dispersé.

- modéles :

- SHCh : Char lourd dont les chevaux sont entièrement caparaconnés.

-   HCh : Char lourd avec plus d'un combattant ou équippé de faux.

-   LCh : Char léger avec un seul combattant.

-   Chariots Bâchés : ils abritent de l'infanterie.

-Artillerie :

* Artillerie Antique :


-   Catapulte de 10 mines à 3 servants,

-   Catapulte de 30 mines à 4 servants,

-   Catapulte de 1 talent à 5 servants,

-   Catapulte de 3 talents à 6 servants,

-   Baliste légèe à 2 servants,

-   Baliste lourde à 3 servants.

* Arme à feu :


- Collectives :  
 
. Bombardes,

. Canon orgue,

. Lance fusées chinois.

- individuelles :  

. Canon à main (HG),

. Lance flammes byzantins.

E - GARDE DU GENERAL :


Ce sont des troupes spécifiées par les listes d'armée et de classe A  ou  B.

Elles ne sont pas tenues d'acquitter les points de commandement.

Si elles les paient, elles sont considérées comme toute autre troupe avec un titre de garde.

Si elle ne les paient pas, elles ne peuvent se séparer du général quelque soient les circonstances, y compris si le général est tué ou doit être évacuer; ceci provoque leur sortie de table.

La garde doit comporter entre 1 et 15 figurines.

F - ETENDARDS :

Il existe trois types d'étendards :

- Etendard personnel du général : tous les généraux en sont automatiquement dotés, même si l'Army Lists ne le prévoie pas.

- Etendard personnel d'armée : noté EPA détenu, obligatoirement par une unité.

- Etendard  d'armée : noté EA , il peut être sacré (noté alors ES ).

- Les porte-étendards combattant ne sont pas inclus dans le coût de leur étendard.

B.2 GENIE :

Outre les troupes, certaines armées utilisaient des dispositifs annexes.

Les travaux de génie étaient courant sous César ; Les romains  utilisérent des porcs enflammés contre les éléphants épirotes ...

Les travaux de génie retenus sont l'utilisation d'abbatis,champ de pieux, muret de pierre, trous en quinconce, fossé, palissade.

Si votre armée utilise un dispositif autre procéder par assimilation.

Les remblais équivalent à des abattis, les enchevêtrement de branchages ( et épineux) à palissade,les réseaux de piquets et de cordes à des trous, un bourbier provoqué par irrigation à un fossé etc...

Dans ces cas, seul l'aspect change.

Les travaux doivent être posés par tranche de 10 cm.

B.3 CLASSIFICATION DES TROUPES :

Les troupes ne sont pas seulement caractérisés par leur protection et leur mode de combat.

Elles le sont aussi par leur statut et leur entrainement.

A- Le statut :

Les deux statuts sont : régulier et irrégulier.

Les troupes régulières sont des soldats de métier encadrés par des officiers et en général payées et uniformément équipées.

Elles sont entrainées à effectuer des maneuvres complexes.

Les troupes irrégulières sont composées de voisins ou parents et sont commandées par un noble ou un chef de tribu. Leurs valeurs combative n'est pas inférieure à celle des réguliers mais leur entrainements sont individuels et elles sont donc peu maneuvières.

B- L'entrainement :

L'entrainement reflète à la fois la valeur combattante et la capacité à se maitriser dans des circonstances imprévisibles.

L'entrainement est figuré par 5 classes de moral : A, B, C, D, E.

CLASSE A - REGULIERS = troupe de la garde ou de qualité exceptionnelle.

CLASSE A - IRREGULIERS = fanatiques.

CLASSE B - REGULIERS = troupe d'élite.

CLASSE B - IRREGULIERS = nobles ou suite d'un chef de tribu.

CLASSE C - REGULIERS = majorité des troupes.

CLASSE C - IRREGULIERS = troupes habituées au combat.

CLASSE D - REGULIERS = troupes de deuxiéme choix.

CLASSE D - IRREGULIERS = levées de compétence douteuse.

CLASSE E - REGULIERS =    -----------------------------

CLASSE E - IRREGULIERS = troupes combattant pour la premiére fois avec des armes de fortune.

C- Ordre de combat :

Les trois ordres, serré, lâche, dispersé, simulent les espaces séparent les combattants. Ils seront matérialisés par la taille du socle sur lequel sera fixé le modèle ou la figurine qu'il est donc obligatoire de socler individuellement.

ORDRE DISPERSE - LI, LC, Lcm, Artillerie.

ORDRE LACHE      - LHI, LMI, MC, HC, HK, EHC, EHK, SHK,  Mcm, Hcm, EHCm, Eléphant,  Lch.

ODRE SERRE        - MI, HI, EHI, SHI, SHR, SHCh, HCH, Chariots.

B.4  SOCLAGE :

TYPE + FRONT x PROFONDEUR


SHC, SHCm. :15mm x 40 mm.

SHK, EHK , HK, EHC, HC, MC. :20mm x 40 mm.

EHCm, HCm. Mcm. :20mm x 40 mm.

LC, LCm. :30mm x 40 mm.

SHI, EHI , HK, HI, MI. :15mm x 20 mm.

LHI, LMI. :20mm x 30 mm.

LI. :30mm x 30 mm.

El chars à 2 chevaux(biges). :40mm x 60 mm.

Chars à 4 chevaux(quadriges).: 60mm x 60 mm.

Chariot. : 60mm x 90 mm.

ARTILLERIE


A 2 servants. : 40mm x 60mm.

A 3 servants. : 40mm x 60mm.

A 4 servants. ou plus : 60mm x 60mm.

GENIE

Champs de pieux, trous, chausse trappes.: 50mm x 25 mm.

Fossé, faux piège camouflé.:50mm x 50 mm.

Rampe de terre.: 60mm x 80 mm.

Muret de pierre, palissade.: 50mm x 15 mm.

Porcs enflammés.: 30mm x 30 mm.

Troupeau de boeufs.: 60mm x 60 mm.

Pavois et pieux d'infanterie.: front d'une fig x profondeur maxi 1 cm.

A noter que 70 paces dans les army lists correspond à 18 cm.

LE BUDGET


Une armée pour Kadesh doit avoir un budget exact de 1800 points.

Il ne faut pas tenir compte des valeur des figurines données par les Army Lists du WRG qui ne sont pas adaptées à cette régle.

Il faut donc recalculer la valeur de chaque figurine.

TYPE+valeur de base+modificateur


LI.: 4 points /1 points.
                                 
MI.et LMI.: 6 points /2 points.
                                   
HI. et LHI.: 8 points /2 points.
                                               
EHI.: 10 points /2 points. 
                                   
SHI.: 11 points /2 points.
                                             
LC et LCm.: 10 points /2 points.  
                                 
MC et MCm.:11 points /2 points.
                                   
HC et HCm.:14  points /2 points.
                                   
EHC et EHCm.:14 points /3 points. 
                                 
EHK.:17  points /3 points.   
                               
SHC et SHCm.:19  points /4 points.
                                   
SHK.:20/3points.                                  

ARME+ INF &  CAV

P.:+2/-

LTS.:Rég.:ordre serré.:+1 point /-

LTS.:autres.: 0 point /-
 
HTW.:réguliers.:+1  point /-

HTW.: Irréguliers.:0  point/-
 
IPW.: ( arme improvisée)-2  points / -

2SA.:+M/-

2HCT.:+2 points/0 point.

2 HCW.:+1 point /0 point.

JLS(ou lance courte).:0point /0 point.

Epées et assimilées.:-1 point /-1  points

L (Kontos).:-/+1 point.

L médiévale.:-/+2  points.

ARME+ INF ou CAV

Arc court-Arbalète.:+1 point.

Arc long.:+2 points.

Fronde-Dard.:+1 point.

Fustibule (SS).:+1 point.

Haquebute (HG).:+2 points.

Autre armes de jet.: 0 point.

Par arme de mêlée supplémentaire.:+1 point.

CHARS  ELEPHANTS +valeur de base +modificateur      
             
Cheval de char.: 5 points/1 point.
                                 
Eléphant (E1).:40 points / 8 points.
                               
Combattant ou conducteur armé.:3 points/1point.
                                 
JLS d'équipage.: +1 point.       

IRREGULIERS  
                                       
Troupe montées.: -2 points.

Infanterie.:-1point.

Par cheval de char.: -1point.

Eléphants.: 0 point.

Equipage EI/Ch/Art.: -1 point.

MORAL                                            

Classe A.:+2M .
                                                 
Classe B.: +M.
                                                 
Classe C.:  -M.
                                                 
Classe E.: -2M.                            
                   
BOUCLIER    
                            
Sans bouclier (sauf modèles):-M.

Avec bouclier mais ne pouvant s'en servir au combat (Pique, arme à 2 mains ...ect...).: -M/2.

Pavois.:+1.

MONTURES

Supplément pour char à faux (par paire de chevaux).:+7 points.

Supplément pour char cataphracte SHCh (par paire de chevaux).:+7 points.
 
Supplément pour cheval indien ou arabe (compatibilitééléphants ou chameaux).:+1 point.

Monture d'infanterie.:+2points.

Supplément pour cheval de chevalier avec arme à feu (non désorganisé au tir).: +1point.

Supplément pour cheval de char celte.:+1 point.

EQUIPEMENT DIVERS

Supplément pou unités spéciale anti El.: +M.

Chariot sans attelage (par section de 9 cm).:15 points.

Attelage pour Chariot (par section de 9 cm).:15 points.

Cochons enflammés.:20 points.

Troupeau de boeufs.:30 points.

Manequin en osier pour déguiser un Cm en El.:20 points.

Dromadaire avec cariole destinée à être enflammée.:20 points.

4 chiens de guerre incas.:24 points.

ARTILLERIE

Baliste portable à 2 servants.:20 points.

Baliste lourde  à 3 servants.: 30 points.

Catapulte de 10 mines à 3servants.:30 points.

Catapulte de 30 mines à 4servants.:40 points.

Catapulte de 1 talent à 5 servants.:50 points.

Catapulte de 3 talents à 6 servants.:60 points.

Canon multitube à 3 servants.:30 points.

Bombarde à 4 servants.:60 points.

Bombarde perse à 3 servants. :50 points.

Lance-fusée chinois à 3 servants.:50 points.

Le modificateur est toujours égal à 1 pour l'artillerie (par servant).

TIR INCENDIAIRES

B, JLS, S, SS, HTW incendiaire, (par figurine - Type A).:+3.

Baliste (par pièce - Type A).:+15.
 
Bombes à main à naphte (par figurine - Type B).:+15.
 
Lance flammes byzantin (par figurine - Type B).:+10.

Catapultes (par artilleur et par tir – Type B).:+10.

La dotation est valable pour toute la partie sauf pour les catapultes (par tir). 

GENERAUX ET ETENDARDS +réguliers+Irréguliers

Général en chef.:100 points / 100 points.

Sous – général monté.:70 points / 70 points.

Sous général à pied.: 40 points /40 points.

Etendard d'armé (EPA ou EA).:50 points / 50 points.

Etendard sacré, groupe religieux.:100 points /100 points.

Officier commandant une unité.:20 points /35/20 points.

Officier commandant ue sous-unité.: 10 points /20/10 points.

Commentaire sur les tableaux :

1.Il faut appliquer successivement et indépendamment, la valeur de l'arme de contact : compter
  l'arme la plus chère et ajouter 1  par arme supplémentaire, et enfin en dernier ajouter la valeur
  de la (ou des ) armes (s)de jet.

2.Le coût minimun est de 1 point pour une figurine autre que la classe E, et est de 1/2 point pour
  la classe E.

3.Les figurines dotées seulement d'une arme jet ( sauf javelot) et de l'épée profitent du -1 pour
  "épée et armes assimilées".

4.Dés qu'une unité irrégulière est composée de 2 modèles, de 10 cavaliers ou de 20 fantassins,
 son coût de commandement devient identique à celui d'une unité régulière.

5.Il faut rajouter à la valeur de commandement des généraux ( 100, 70, ou 40 pts), le coût de la
   figurine ou du modèle avec ses éventuels combattants; (base moral C, bouclier ou non,
   armement).

   Le coût du général inclue l'étendard personnel même si l'Army List ne le prévoit pas.

6.Si un conducteur (char, éléphant) est armée, il faut le compter comme un combattant de plus.

   Les équipages de modèle (sauf artillerie et chariots) ne paient comme arme que la présence
   d'un JLS.

7.Le SHK n'a pas à payer l'arme à deux mains.

8.Les chars à faux doivent être utilisés seuls, ils ne paient pas de points de commandement.

9.Le deuxiéme chamelier est payé comme un membre d'équipage.

10.Pour les chariots, l'unité est achetée comme un tout (modèle plus équipage, ne paie donc
     qu'une seule fois les points de commandement et ne peut être dissociée. L'équipage d'un
     chariot correspond au limites exprimées par l'Army Lists si elles existent. En leur absence, un
     chariot ne peut avoir plus de 6 figurines (en ordre serré, lâche ou dispersé) qui ne peuvent être
     armées d'armes longues de mêlées (P, LTS, 2HCT).

A suivre les conventions de listes d'armées...



Dernière édition par Pascal le Jeu 29 Déc 2016 - 9:35, édité 5 fois

Paskal


CONVENTION LISTES D'ARMEES

Le respect des listes d'armées doit être strict et obéit aux points suivants :

Vous ne pouvez utiliser que les trois livrets de listes d'armée ci dessous, édités par le WRG pour la Wargames Rules 3000 BC to 1485 AD, 6th Edition, Wargames Research Group,1980:

Army Lists For use with wargames rules 3000 BC to 1485 AD Book One - 3000 BC - 75 AD, Wargames Research Group, 1981

Army Lists For use with wargames rules 3000 BC to 1485 AD Book Two - 55 BC - 1000 AD, Wargames Research Group, 1982

Army Lists For use with wargames rules 3000 BC to 1485 AD Book Three - Armies Originating After 1000 AD, Wargames Research Group, 1982

Pour ces listes de la Wargames Rules 3000 BC to 1485 AD, 6th Edition, Wargames Research Group,1980 :

1. Les quantités données dans les livrets WRG peuvent êtres respectés à +/- 25% à la restriction suivante que ce pourcentage , en plus ou moins, ne peut empêcher un joueur de prendre une troupe obligatoire.

2. Le nombre d'unités ou de sous unités possible doit être respecté aussi à +/- 25% près.

3. L'utilisation d'unité mixte, par l'armement ou le moral, est strictement reservée au cas explicitement précisés dans les listes d'armée. En aucun cas, l'asence d'interdiction ne saurait valoir comme une autorisation .

1.On mixte, si c'est permis par le texte de fin de liste d'armée.

2.On mixte, s'il s'agit d'une unité qui peut monter de moral ou acquérir de nouvelles armes.

3.On mixte, si l'Army list présente une seule ligne avec plusieurs variantes.

4. Il n'est pas permis  de mixer deux lignes distinctes.

5. Des modifications personnelles d'une liste d'armée , quand à la composition ou au nombre de figurine ne peuvent en aucuns cas avoir lieu, sauf pour ce qui est autorisé en "1" ci-dessus.

Mais vous pouvez aussi utiliser les trois livrets de listes d'armée ci dessous, édités par le WRG pour la Wargames Rules 3000 BC to 1485 AD, Revised 7th Edition, Wargames Research Group, 1986:

Army Lists Volume 1: Armies of the Ancient Near East 3000BC - 500BC, D. Hutchby & S. Clark, Wargames Research Group, 1992.

Army Lists Volume 2: Armies of the Far East, Asia and America, D. Hutchby & S. Clark, Wargames Research Group, 1993.

Army Lists Volume 3: For use with WRG Ancient Rules 3000 BC to 1485 AD  6 th & 7th Editions Compiled by Dave Hutchby & Steve Clark, Wargames Research Group, 1996.

Pour les listes d'armées de la 7th Edition, contrairement à celle de la 6th Edition, les quantités de figurines sont donnés en nombres d'éléments, chacun comportant un certain nombre de figurines aussi il vous faut tout d'abord calculer le  nombre de figurines, en sachant que :

SHC, HI, MI, Reg LHI & LMI :4 figurines par élément.

EHC, HC, MC, HCm, MCm, Irr LHI & LMI et tous les Irr E :3 figurines par élément.

Lcm, LC &  LI:2 figurines par élément.

Els, Chariots & artillery:1 Modéle par élément.

Et pour les généraux, un élément correspondra a une figurine

Ensuite vous pratiquez comme ci-dessous...

1. Les quantités données dans les livrets WRG peuvent êtres respectés à +/- 25% à la restriction suivante que ce pourcentage , en plus ou moins, ne peut empêcher un joueur de prendre une troupe obligatoire.

2. Le nombre d'unités ou de sous unités possible doit être respecté aussi à +/- 25% près.

3. L'utilisation d'unité mixte, par l'armement ou le moral, est strictement reservée au cas explicitement précisés dans les listes d'armée. En aucun cas, l'absence d'interdiction ne saurait valoir comme une autorisation .

4. Les camps fortifiés.Toutes les armées sont autorisées mais pas obligées d'avoir jusqu'à 240 pas (soit 60cms) de palissade gratuitement pour représenter le camp des armées.

Celui-ci doit être situé dans la zone arrière des armées.

Les fortifications supplémentaires que les armées peuvent s'autoriser sont présentées dans la liste d'armée.

1.On mixte, si c'est permis par le texte de fin de liste d'armée.

2.On mixte, s'il s'agit d'une unité qui peut monter de moral ou acquérir de nouvelles armes.

3.On mixte, si l'Army list présente une seule ligne avec plusieurs variantes.

4. Il n'est pas permis  de mixer deux lignes distinctes.

5. Des modifications personnelles d'une liste d'armée , quand à la composition ou au nombre de figurine ne peuvent en aucuns cas avoir lieu, sauf pour ce qui est autorisé en "1" ci-dessus.

Ci-dessous je montre comment utiliser les listes d'armées de la 7eme édition...

En noir la liste originelle et aprés en rouge la liste modifiée pour Kadesh...


55.Cyrus' Achaemenid Persian 550-460 BC

C-in-C with JLS, B in 2hLch with Reg B crew of U/A driver @ 100 pts -1.  
                                                 
PA standard to accompagny C-in-C @ 30pts -1.

Extra to upgrade PA to sacred standard carried in 4hHch pulled by white horses and U/A driver walking behind @ 120pts - Up to 1.

Sub-general as HC,  JLS,  B + 2 Reg B, HC,  JLS,  B  @ 72pts - Up to 5.

Persian cavalry Reg B, HC, JLS, B @ 33pts - 4 to 8.

Median cavalry Irr B, HC, JLS, B @ 24pts - 2 to 8.

Kashshites  Irr  B, HC, JLS, B @ 24pts - 2 to 8.

Extra to upgrade Reg B to Reg A as Huvaka @ 3pts - Up to 4.

For  persian cavalry to exchange JLS for L - Up to 4.

Indian cavalry Irr C, MC, JLS, Sh @ 21pts - 2 to 8.

Bactrian cavalry Irr C, LC, JLS, B, @ 10pts - Up to 12.

Caspian cavalry Irr C, LC, B @ 8pts - Up to 12.

Paracania cavalry Irr C, LC, B @ 8pts - Up to 12.

Sakae Irr C, LC, B @ 8pts - Up to 12.

Extra to give Sakae JLS @ 2pts - Up to 8.

Extra to give Sakae Sh @ 4pts - Up to 12.

Aristabara Reg A, 1/2 each unit HI, JLS, B, Pa @36pt-1/2 each unit HI, B, @ 28pts - 4 to 8.

Amrtaka Reg B,    1/2 each unit HI, JLS, B, Pa @32pts -1/2 each unit HI, B, @28pts - 8 to 16.

Line infantry Reg C, 1/2 each unit MI, JLS, B, Pa @ 20pts -1/2 each unit MI, B @ 12pts - 8 to 16.

Exiles Reg C, 1/2 each unit MI, JLS, B, Pa @ 20pts-1/2 each unit MI, B @ 20pts - Up to 12.

Assyrians or Chaldeans Reg D, 1/2 each unit MI, JLS, B, Pa @ 16pts-1/2 each unit MI, B @ 16pts - Up to 8.

Allied Greek hoplites Irr C, MI, LTS, Sh @ 12pts - 4 to 16.

Extra to upgrade allied Greek hoplites to Reg as Thebans @ 8pts - Up to 4.

Lydian hoplites Irr C, MI, LTS, Sh @ 12 pts - 4 to 16.

Indian foot Irr C, MI, LB, 2HCW @ 9pts - Up to 8.

Indian foot Irr C, MI, JLS, 2HCW, Sh @12pts - Up to 8.

Gandarian, Dadicae, Arian, Parthian, Chorasmian and Sogdian foot Irr C, LMI,  JLS, B @ 9pts - Up to 30.

Paphlagonian, Matiei ,Ligyes, Mariandeni, Cappadocian, Armenian and Phrygian foot Irr C, LMI, JLS, LTS, Sh @ 12 pts - Up to 30.

Thracian peltasts Irr C,LMI, JLS, Sh @ 9pts - Up to 6.

Extra to give Thracians LTS @ 3pts - Up to 1/2.

Pisidians or Calabees Irr C, LMI, JLS, Sh @9pts - Up to 20.

Bactrian foot Irr C, LMI, JLS, B @ 9pts - Up to 8.

Milyae foot Irr C, LMI, JLS or B @ 6pts - Up to 8.

Lydians and mysians Irr D, LMI, JLS, Sh @ 6pts - Up to 12.

Sakae foot Irr C, LI, B @ 4pts - Up to 12.

Extra to give Sakae foot JLS @ 2pts - Up to 1/2.

Extra to give Sakae foot Sh @ 2pts - Up to 1/2.

Mochi, Tibaeni, Macrone, Mossynoeci and Mare foot Irr C, LI, JLS, Sh @ 6pts - Up to 18.

Colchian and Saspires foot Irr D, LI, JLS, Sh @ 4pts - Up to 8.

East Ethiopian foot Irr D, LI, JLS, LB Sh @ 4pts - Up to 6. 

Caspian, Pactyes, Utian, Mycian and paracanian foot Irr D, LI, B @ 2pts - Up to 12.

Arabian foot Irr D, LI,  B @ 2pts - Up to 12.

Ethiopian foot Irr D, LI, JLS,  @ 4pts - Up to 8.

Lybian foot Irr D, LI, JLS @ 2pts - Up to 12.

Baggage camels Irr D, Lcm with non-combatant herders @ 2pts - Up to 20.

Up to 18 regular command factors @ 10pts

Up to 16 irregular command factors @ 25pts                             

During the period  covered the Persians were on the offensive and also consolidating gains already made.

It was during this period that both Darius and Xerxes attacked Greece.

It may be noticed that in some respects this list is radically different to previous persian lists in that the close formation foot are equipped with pavise ( Sekunda 1989, Head 1992, unpublished ).

The formation has been compared to that of medieaval crossbowmen. It is doubtful if, at this time, the Immortals were all equipped with JLS, although there is evidence to suggest that they were at a later date.

It has been suggested that the Persian infantry fought in a formation that was ten anks deep; according to Herodotus, at Platea, after the Spartans had ripped down the Persians shields the Persians rushed out to fight the Spartans ' sometimes singly,sometimes in bodies of ten [ one file perhaps ?], now  fewer and now more in number.' (Herodotu IX.62.)

The option for some of the cavaly to swop their javelins for lance is based upon a representation that appears to show cavalry armed with a type of thrusting spear, also the equipment list of Gadal-Iama appears to require two thrusting spear to be carried (Head 1992 Unpublished).

Head also goes further to suggest that JLS or L could be carried depending upon personal preference.

The Amrtaka are the immortals, so called because acording to Herodotus they always kept their numbers at 10,000 regardless of casualties.Within this elite regiment was a picked, even more elite regiment, the Ashtibara (this is the pronunciation) or the Equals consisting of Persian nobles.

The Huvaka were an elite cavalry regiment consisting of 1000 nobles.

The baggage camels were used against Lydia. They may not be used if hoplites are used.

Lste N°55. Perses Achéménides depuis Cyrus II le Grand ,550-460 avant JC

C-en-C avec JLS, B dans un 2hLch avec Reg B équipage d'un conducteur désarmé @ 114 pts -1.

Etendard personnel du général en chef (Inclus dans le coût du C-en-C) - 1.

Etendard personnel d'armée pour accompagner le C-en-C @ 50pts - 1.                                                                                                                                                                
Extra pour mettre à niveau l'étendard personnel d'armée à la norme sacrée portée dans un 4hHch tiré par des chevaux blancs et un conducteur désarmé marchant derrière @ +70pts - Jusqu'à 1.

Sous-général comme HC, JLS, B  @ 83pts - Jusqu'à 5.

Etendard personnel des sous-généraux (Inclus dans le coût du sous-général)-1 par sous-général.

Cavalerie perse Reg B, HC, JLS, B @ 11pts - 9 à 30.

Cavalerie méde Irr B, HC, JLS, B @ 9 pts - 9 à 30.

Cavalerie kassite Irr B, HC, JLS, B @ 9pts - 9 à 30.
                                                                                         
Extra pour mettre à niveau Reg B à Reg A comme Huvaka @ +2pts - Jusqu'à 15.

Pour la cavalerie perse, échanger la JLS pour la L @ +1pt - Jusqu'à 15. 
                                                                                                                           
Cavalerie indienne Irr C, MC, JLS, Sh @ 10 pts - 4 à 30 .

Cavalerie bactrienne Irr C, LC, JLS, B, @ 7 pts - Jusqu'à 30.

Cavalerie caspienne Irr C, LC, B @ 7pts - Jusqu'à 30.

Cavalerie paricanienne Irr C, LC, B @ 7pts - Jusqu'à 30.

Cavalerie sace Irr C, LC, B @ 7pts - Jusqu'à 30.

Extra pour donner aux cavaliers saces la JLS @ 0pts (gratuit) - Jusqu'à 20.
                                                                                                                                     
Extra pour donner aux cavaliers saces le Sh @ +2pts - Jusqu'à 30.

Aristabara Reg A, 1/2 unité HI, JLS, B, Pa @ 12pts -1/2 unité HI, B, @ 11pts - 12 à 40.

Amrtaka Reg B, 1/2 unité HI, JLS, B, Pa @ 10 pts -1/2 unité HI, B, @ 9pts - 24 à 80.

Infanterie de ligne Reg C, 1/2 chaque unité MI, JLS, B, Pa @ 8 pts -1/2 unité MI, B @ 7pts - 24 à 80.

Exilés Reg C, 1/2 unité MI, JLS, B, Pa @ 8 pts -1/2 unité MI, B @7pts - Jusqu'à 60.

Assyriens ou chaldéens Reg D, 1/2 chaque unité MI, JLS, B, Pa @ 6pts - 1/2 unité MI, B @ 5pts - Jusqu'à 24.

Alliés grecs Irr C, MI, LTS, Sh @ 5pts - 12 à 80.

Extra pour améliorer les hoplites grecs alliés comme Reg car thébains @ 6pts - Jusqu'à 20.

Hoplites lydiens Irr C, MI, LTS, Sh @ 5 pts -12 à 80.

Infanterie indienne Irr C, MI, LB, 2HCW @ 6pts - Jusqu'à 40.

Infanterie indienne Irr C, MI, JLS, 2HCW, Sh @ 6 pts - Jusqu'à 40.

Fantassins gandariens, dadices, ariens, parthes, chorasmiens et sogdiens Irr C, LMI, JLS, B @ 4pts -Jusqu'à 112.

Fantassins paphlagoniens, ligyens, matianiens, mariandyniens , cappadociens, arméniens et phrygiens Irr C, LMI, JLS, LTS, Sh @ 6 pts - Jusqu'à 112.
                                                                                   
Peltasts thraces Irr C, LMI, JLS, Sh @ 5pts - Jusqu'à 22.

Extra pour donner la LTS aux thraces @ + 1pt - Jusqu'à 1/2. 

Fantassins pisidiens ou cabaliens Irr C, LMI, JLS, Sh @ 5pts - Jusqu'à 75.

Fantassins bactrien Irr C, LMI, JLS, B @ 4pts - Jusqu'à 30.

Fantassins milyens Irr C, LMI, JLS ou B @ 4pts - Jusqu'à 30.

Fantassins lydiens et mysiens Irr D, LMI, JLS, Sh @ 3pts - Jusqu'à 45.

Fantassins saces Irr C, LI, B @ 2 pts - Jusqu'à 30.

Extra pour donner aux fantassins saces la JLS @ 0pts (gratuit)-Jusqu'à 1/2.
                                                     
Extra pour donner aux fantassins saces le Sh @ 1pt - Jusqu'à 1/2.

Fantassins mosches, tibaréniens, macrons, mosynoeques et mares Irr C, LI, JLS, Sh @ 6pts - Jusqu'à 45.

Fantassins colchiens et sapires Irr D, LI, JLS, Sh @ 4pts - Jusqu'à 20.

Fantassins de l'Ethiopie orientale Irr D, LI, JLS, LB Sh @ 4pts - Jusqu'à 15.

Fantassins caspiens, pactyices, utiens, myciens et paracaniens Irr D, LI, B @ 2pts - Jusqu'à 30.

Fantassins arabes Irr D, LI, B @ 2pts - Jusqu'à 30.

Fantassins éthiopiens Irr D, LI, JLS, @ 2 pts - Jusqu'à 20.

Fantassins lybiens Irr D, LI, JLS @ 2pts -Jusqu'à 30.

Camélidés porte-bagages Irr D, Lcm avec conducteurs non-combattants @ 8 pts - Jusqu'à 50.

Jusqu'à 18 unités régulières @ 20 pts
                                                                   
Jusqu'à 16 unités irrégulières @ 35 ou 20 pts

Pendant la période couverte, les Perses étaient sur l'offensive et consolidaient les gains déjà faits.

C'est pendant cette période que Darius et Xerxès attaquèrent la Grèce.

On peut remarquer que, à certains égards, cette liste est radicalement différente des listes perses précédentes, dans la mesure où l'infanterie en ordre est équipée de pavois (Sekunda 1989, Head 1992, inédit).

La formation a été comparée à celle des arbalétriers médiévaux.

Il est douteux qu'à cette époque, les Immortels furent tous équipés de JLS, bien qu'il y ait des preuves pour suggérer qu'ils l'étaient à une date ultérieure.

On a suggéré que l'infanterie perse a combattu dans une formation qui était de dix rangs de profondeur; Selon Hérodote, à Platée, après que les Spartiates eurent déchiré les boucliers des Perses, les Perses se précipitèrent  pour combattre les Spartiates «quelquefois isolés, quelquefois en corps de dix [une file de dix peut être], parfois moins nombreux et parfois plus nombreux». (Hérodote IX.62.)

L'option pour certains de la cavalerie perse d'échanger leurs javelots pour la lance est basée sur une représentation qui semble montrer la cavalerie armés avec un type de lance de rupture, aussi la liste d'équipement de Gadal-Iama semble exiger que deux lance de rupture devaient être portées ( 1992 Non publié).

Head en outre va plus loin pour suggérer que la JLS ou la L pourrait être transporté en fonction des préférences personnelles.

Les Amrtaka sont les immortels, ainsi appelés parce que selon Herodotus ils ont toujours gardé leur nombre à 10.000 sans tenir compte des victimes. Dans ce régiment d'élite existait un regiment choisi, encore plus fameux, l'Ashtibara (ceci est la prononciation) ou les égaux, était constitué de nobles perses.

Les Huvaka étaient un régiment de cavalerie d'élite composé de 1000 nobles.

Les Camélidés avec bagages fûrent utilisés contre la Lydie. Ils ne peuvent pas être utilisés si les hoplites sont utilisés.

 

Histoire d'Hérodote - Livre 7 - Polymnie


LX. Je ne puis assurer ce que chaque nation fournit de troupes : personne ne le dit. Mais l'armée de terre montait en total à dix-sept cent mille hommes. Voici comment se fit ce dénombrement. On assembla un corps de dix mille hommes dans un même espace, et, les ayant fait serrer autant qu'on le put, l'on traça un cercle à l'entour. On fit ensuite sortir ce corps de troupes, et l'on environna ce cercle d'un mur à hauteur du nombril. Cet ouvrage achevé, on fit entrer d'autres troupes dans l'enceinte, et puis d'autres, jusqu'à ce que par ce moyen on les eût toutes comptées. Le dénombrement fait, on les rangea par nations.

LXI. Voici celles qui se trouvèrent à cette expédition. Premièrement, les Perses. Ils avaient des bonnets de feutre bien foulé qu'on appelle tiares, des tuniques de diverses couleurs et garnies de manches, des cuirasses de fer, travaillées en écailles de poissons, et de longs hauts-de-chausses qui leur couvraient les jambes. Ils portaient une espèce de bouclier qu'on appelle gerrhes avec un carquois au-dessous, de courts javelots, de grands arcs, des flèches de canne, et outre cela un poignard suspendu à la ceinture et portant sur la cuisse droite. Ils étaient commandés par Otanès, père d'Amestris, femme de Xerxès. Les Grecs leur donnaient autrefois le nom de Céphènes, et leurs voisins celui d'Artéens, qu'eux-mêmes prenaient aussi. Mais Persée, fils de Jupiter et de Danaé, étant allé chez Céphée, fils de Bélus, épousa Andromède sa fille, et en eut un fils qu'il nomma Persès. Il le laissa à la cour de Céphée ; et comme celui-ci n'avait point d'enfants mâles, toute la nation prit de ce Persès le nom de Perses.

LXII. Les Mèdes marchaient vêtus et armés de même. Cette manière de s'habiller et de s'armer est propre aux Mèdes, et non aux Perses. Ils avaient à leur tête Tigranes, de la maison des Achéménides. Tout le monde les appelait anciennement Ariens ; mais, Médée de Colchos ayant passé d'Athènes dans leur pays, ils changèrent aussi de nom suivant les Mèdes eux-mêmes. Les Cissiens étaient habillés et armés comme les Perses ; mais au lieu de tiares ils portaient des mitres. Anaphès, fils d'Otanès, les commandait. Les Hyrcaniens avaient aussi la même armure que les Perses, et reconnaissaient pour général Mégapane, qui eut depuis le gouvernement de Babylone.

LXIII. Les Assyriens avaient des casques d'airain tissus et entrelacés d'une façon extraordinaire et difficile à décrire. Leurs boucliers, leurs javelots et leurs poignards ressemblaient à peu près à ceux des Egyptiens. Outre cela, ils portaient des massues de bois hérissées de noeuds de fer et des cuirasses de lin. Les Grecs leur donnaient le nom de Syriens, et les Barbares celui d'Assyriens. Les Chaldéens faisaient corps avec eux. Les uns et les autres étaient commandés par Otaspès, fils d'Artachée.

LXIV. Le casque des Bactriens approchait beaucoup de celui des Mèdes. Leurs arcs étaient de canne, à la mode de leur pays, et leurs dards fort courts. Les Saces, qui sont Scythes, avaient des bonnets foulés et terminés en pointe droite, des hauts-de-chausses, des arcs à la mode de leur pays, des poignards, et outre cela des haches appelées sagaris. Quoique Scythes Amyrgiens, on leur donnait le nom de Saces ; car c'est ainsi que les Perses appellent tous les Scythes. Hystaspes, fils de Darius et d'Atosse, fille de Cyrus, commandait les Bactriens et les Saces.

LXV. Les Indiens portaient des habits de coton, des arcs de canne, et des flèches aussi de canne armées d'une pointe de fer. Ces peuples ainsi équipés servaient sous Pharnazathrès, fils d'Artabates. Les arcs des Ariens ressemblaient à ceux des Mèdes, et le reste de leur armure à celle des Bactriens. Ils étaient commandés par Sisamnès, fils d'Hydarnes.

LXVI. Les Parthes, les Chorasmiens, les Sogdiens, les Gandariens et les Dadices étaient armés comme les Bactriens. Artabaze, fils de Pharnaces, commandait les Parthes et les Chorasmiens ; Azanes, fils d'Artée, les Sogdiens, et Artyphius, fils d'Artabane, les Gandariens et les Dadices.

LXVII. Les Caspiens étaient vêtus d'une saie de peaux de chèvres. Ils avaient des arcs et des flèches de canne, à la mode de leur pays, et des cimeterres. Ariomarde, frère d'Artyphius, les commandait. Les Sarangéens avaient des habits de couleur éclatante ; leur chaussure, en forme de bottines, montait jusqu'aux genoux. Leurs arcs et leurs javelots étaient à la façon des Mèdes. Phérendates, fils de Mégabaze, était leur commandant. Les Pactyices avaient aussi une saie de peaux de chèvres, et pour armes des arcs à la façon de leur pays, et des poignards. Ils étaient commandés par Artyntès, fils d'Ithamatrès.

LXVIII. Les Outiens, les Myciens et les Paricaniens étaient armés comme les Pactyices. Arsaménès, fils de Darius, commandait les Outiens et les Myciens, et Siromitrès fils d'Oebasus, les Paricaniens.

LXIX. Les habits des Arabes étaient amples et retroussés avec des ceintures, ils portaient au côté droit de longs arcs qui se bandaient dans l'un et l'autre sens. Les Ethiopiens, vêtus de peaux de léopard et de lion, avaient des arcs de branches de palmier de quatre coudées de long au moins, et de longues flèches de canne à l'extrémité desquelles était, au lieu de fer, une pierre pointue dont ils se servent aussi pour graver leurs cachets. Outre cela, ils portaient des javelots armés de cornes de chevreuil pointues et travaillées comme un fer de lance, des massues pleines de noeuds. Quand ils vont au combat, ils se frottent la moitié du corps avec du plâtre, et l'autre moitié avec du vermillon. Les Ethiopiens qui habitent au-dessus de l'Egypte et les Arabes étaient sous les ordres d'Arsamès, fils de Darius et d'Artystone, fille de Cyrus, que Darius avait aimée plus que toutes ses autres femmes, et dont il avait fait faire la statue en or, et travaillée au marteau. Arsamès commandait donc aux Ethiopiens qui sont au-dessus de l'Egypte et aux Arabes.

LXX. Les Ethiopiens orientaux (car il y avait deux sortes d'Ethiopiens à cette expédition) servaient avec les Indiens. Ils ressemblaient aux autres Ethiopiens, et n'en différaient que par le langage et la chevelure. Les Ethiopiens orientaux ont en effet les cheveux droits, au lieu que ceux de Libye les ont plus crépus que tous les autres hommes. Ils étaient armés à peu près comme les Indiens, et ils avaient sur la tête des peaux de front de cheval enlevées avec la crinière et les oreilles. Les oreilles se tenaient droites, et la crinière leur servait d'aigrette. Des peaux de grues leur tenaient lieu de boucliers.

LXXI. Les Libyens avaient des habits de peaux, et des javelots durcis au feu. Ils étaient commandés par Massages, fils d'Oarizus.

LXXII. Les casques des Paphlagoniens élaient tissus ; leurs boucliers petits, ainsi que leurs piques. Outre cela, ils avaient des dards et des poignards. La chaussure à la mode de leur pays allait à mi-jambe. Les Ligyens, les Matianiens, les Mariandyniens et les Syriens, que les Perses appellent Cappadociens, étaient armés comme les Paphlagoniens, Dotus, fils de Mégasidrès, commandait les Paphlagoniens et les Matianiens ; et Gobryas, fils de Darius et d'Arystone, les Mariandyniens, les Ligyens et les Syriens.

LXXIII. L'armure des Phrygiens approchait beaucoup de celle des Paphlagoniens ; la différence était fort petite. Les Phrygiens s'appelèrent Eriges, suivant les Macédoniens, tant que ces peuples restèrent en Europe et demeurèrent avec eux ; mais, étant passés en Asie, ils changèrent de nom en changeant de pays, et prirent celui de Phrygiens. Les Arméniens étaient armés comme les Phrygiens, dont ils sont une colonie. Les uns et les autres étaient commandés par Artochmès, qui avait épousé une fille de Darius.

LXXIV. L'armure des Lydiens ressemblait à peu de chose près à celle des Grecs. On appelait autrefois ces peuples Méoniens, mais dans la suite ils changèrent de nom, et prirent celui qu'ils portent de Lydis, fils d'Atys. Les Mysiens avaient des casques à la façon de leur pays, avec de petits boucliers et des javelots durcis au feu ; ils sont une colonie des Lydiens, et prennent le nom d'Olympiéniens du mont Olympe. Les uns et les autres avaient pour commandant Artapherne, fils d'Artapherne qui avait fait une invasion à Marathon avec Datis.

LXXV. Les Thraces (d'Asie) avaient sur la tête des peaux de renards, et pour habillement des tuniques, et par-dessus une robe de diverses couleurs, très ample, avec des brodequins de peaux de jeunes chevreuils. Ils avaient outre cela des javelots, des boucliers légers et de petits poignards. Ces peuples passèrent en Asie, où ils prirent le nom de Bithyniens. Ils s'appelaient auparavant Strymoniens, comme ils en conviennent eux-mêmes, dans le temps qu'ils habitaient sur les bords du Strymon, d'où les chassèrent, suivant eux, les Teucriens et les Mysiens.

LXXVI. Bassacès, fils d'Artabane, commandait les Thraces asiatiques... Ils portaient de petits boucliers de peaux de boeufs crues, chacun deux épieux à la lycienne, des casques d'airain, et, outre ces casques, des oreilles et des cornes de boeufs en airain avec des aigrettes. Des bandes d'étoffe rouge enveloppaient leurs jambes. Il y a chez ces peuples un oracle de Mars.

LXXVII. Les Cabaliens-Méoniens et les Lasoniens étaient armés et vêtus comme les Ciliciens. J'en parlerai lorsque j'en serai aux troupes ciliciennes. Les Milyens avaient de courtes piques, des habits attachés avec des agrafes, des casques de peaux, et quelques-uns avaient des arcs à la lycienne. Badrès, fils d'Hystanès, commandait tontes ces nations. Les Mosches portaient des casques de bois, de petits boucliers, et des piques dont la hampe était petite et le fer grand.

LXXVIII. Les Tibaréniens, les Macrons et les Mosynoeques étaient armés à la façon des Mosches. Ariomarde, fils de Darius et de Parmys, fille de Smerdis et petite-fille de Cyrus, commandait les Mosches. Les Macrons et les Mosynoeques étaient sous les ordres d'Artayctès, fils de Chérasmis, gouverneur de Sestos sur l'Hellespont.

LXXIX. Les Mares portaient des casques tissus à la façon de leur pays, et de petits boucliers de cuir avec des javelots. Les habitants de la Colchide avaient des casques de bois, de petits boucliers de peaux de boeufs crues, de courtes piques, et outre cela des épées. Pharandates, fils de Tésapis, commandait les Mares et les Colchidiens. Les Alarodiens et les Sapires, armés à la façon des Colchidiens, recevaient l'ordre de Masistius, fils de Siromitrès.

LXXX. Les insulaires de la mer Erythrée, qui venaient des îles où le roi fait transporter ceux qu'il exile, se trouvaient à cette expédition ; leur habillement et leur armure approchaient beaucoup de ceux des Mèdes. Ces insulaires reconnaissaient pour leur chef Mardontès, fils de Bagée, qui fut tué deux ans après à la journée de Mycale, où il commandait.

LXXXI. Tels étaient les peuples qui allaient en Grèce par le continent, et qui composaient l'infanterie. Ils étaient commandés par les chefs dont je viens de parler. Ce furent eux qui formèrent leurs rangs, et qui en firent le dénombrement. Ils établirent sous eux des commandants de dix mille hommes et de mille hommes ; et les commandants de dix mille hommes créèrent des capitaines de cent hommes et des dizeniers. Ainsi les différents corps de troupes et de nations avaient à leur tête des officiers subalternes ; mais ceux que j'ai nommés commandaient en chef.

LXXXII. Ces chefs reconnaissaient pour leurs généraux, ainsi que toute l'infanterie, Mardonius, fils de Gobryas ; Tritantoechmès, fils de cet Artabane qui avait conseillé au roi de ne point porter la guerre en Grèce ; Smerdoraénès, fils d'Otanes, tous deux neveux de Darius et cousins germains de Xerxès ; Masiste, fils de Darius et d'Atosse ; Gergis, fils d'Arize ; et Mégabyse, fils de Zopyre.

LXXXIII. Toute l'infanterie les reconnaissait pour ses généraux, excepté les dix mille, corps de troupes choisi panni tous les Perses, qui était commandé par Hydarnès, fils d'Hydarnès. On les appelait Immortels, parce que si quelqu'un d'entre eux venait à manquer pour cause de mort ou de maladie, on en élisait un autre à sa place, et parce qu'ils n'étaient jamais ni plus ni moins de dix mille. Les Perses surpassaient toutes les autres troupes par leur magnificence et par leur courage. Leur armure et leur habillement étaient tels que nous les avons décrits. Mais, indépendamment de cela, ils brillaient par la multitude des ornements en or dont ils étaient décorés. Ils menaient avec eux des harmamaxes pour leurs concubines, et un grand nombre de domestiques superbement vêtus. Des chameaux et d'autres bêtes de charge leur portaient des vivres, sans compter ceux qui étaient destinés au reste de l'armée.

LXXXIV. Toutes ces nations ont de la cavalerie ; cependant il n'y avait que celles-ci qui en eussent amené. La cavalerie perse était armée comme l'infanterie, excepté un petit nombre qui portait sur la tête des ornements d'airain et de fer travaillés au marteau.

LXXXV. Les Sagartiens, peuples nomades, sont originaires de Perse, et parlent la même langue. Leur habillement ressemble en partie à celui des Perses, et en partie à celui des Pactyices. Ils fournirent huit mille hommes de cavalerie. Ces peuples ne sont point dans l'usage de porter des armes d'airain et de fer, excepté des poignards ; mais ils se servent à la guerre de cordes tissues avec des lanières, dans lesquelles ils mettent toute leur confiance. Voici leur façon de combattre. Dans la mêlée, ils jettent ces cordes, à l'extrémité desquelles sont des rets ; s'ils en ont enveloppé un cheval ou un homme, ils le tirent à eux et, le tenant enlacé dans leurs filets, ils le tuent. Telle est leur manière de combattre. Ils faisaient corps avec les Perses.

LXXXVI. La cavalerie mède était armée comme leur infanterie, ainsi que celle des Cissiens. Les cavaliers indiens avaient les mêmes armes que leur infanterie ; mais, indépendamment des chevaux de main, ils avaient des chars armés en guerre, traînés par des chevaux et des zèbres. La cavalerie bactrienne était armée comme leurs gens de pied. Il en était de même de celle des Caspiens et des Libyens ; mais ces derniers menaient tous aussi des chariots. Les... et les Paricaniens étaient armés comme leur infanterie. Les cavaliers arabes avaient aussi le même habillement et la même armure que leurs gens de pied ; mais ils avaient tous des chameaux dont la vitesse n'était pas moindre que celle des chevaux.

LXXXVII. Ces nations seules avaient fourni de la cavalerie. Elle montait à quatre-vingt mille chevaux, sans compter les chameaux et les chariots. Toutes ces nations, rangées par escadrons, marchaient chacune à son rang ; mais les Arabes occupaient le dernier, afin de ne point effrayer les chevaux, parce que cet animal ne peut souffrir le chameau.

LXXXVIII. Hermamithrès et Tithée, tous deux fils de Datis, commandaient la cavalerie. Pharnuchès, leur collègue, était retenu à Sardes par une maladie que lui avait occasionnée un accident fâcheux dans le temps que l'armée partait de cette ville. Son cheval, effrayé d'un chien qui se jeta à l'improviste entre ses jambes, se dressa et le jeta par terre. Pharnuchès vomit le sang, et tomba dans une maladie qui dégénéra en phthisie. Ses gens exécutèrent sur-le-champ l'ordre qu'il leur avait donné dès le commencement au sujet de son cheval. Ils conduisirent cet animal à l'endroit où il avait jeté par terre son maître, et lui coupèrent les jambes aux genoux. Cet accident fit perdre à Pharnuchès sa place de général.

LXXXIX. Le nombre des trirèmes montait à douze cent sept. Voici les nations qui les avaient fournies. Les Phéniciens et les Syriens de la Palestine en avaient donné trois cents. Ces peuples portaient des casques à peu près semblables à ceux des Grecs, des cuirasses de lin, des javelots, et des boucliers dont le bord n'était pas garni de fer. Les Phéniciens habitaient autrefois sur les bords de la mer Erythrée, comme ils le disent eux-mêmes ; mais étant passés de la sur les côtes de Syrie, ils s'y établirent. Cette partie de la Syrie, avec tout le pays qui s'étend jusqu'aux frontières d'Egypte, s'appelle Palestine. Les Egyptiens avaient fourni deux cents vaisseaux. Ils avaient pour armure de tête des casques de jonc tissu. Ils portaient des boucliers convexes dont les bords étaient garnis d'une large bande de fer, des piques propres aux combats de mer, et de grandes haches. La multitude avait des cuirasses et de grandes épées. Telle était l'armure de ces peuples.

XC. Les Cypriens avaient cent cinquante vaisseaux. Voici comment ces peuples étaient armés. Leurs rois avaient la tête couverte d'une mitre, et leurs sujets d'une tiare ; le reste de l'habillement et de l'armure ressemblait à celui des Grecs. Les Cypriens sont un mélange de nations différentes. Les uns viennent de Salamine et d'Athènes, les autres d'Arcadie, de Cythnos, de Phénicie et d'Ethiopie, comme ils le disent eux-mêmes.

XCI. Les Ciliciens amenèrent cent vaisseaux. Ils avaient des casques à la façon de leurs pays, de petits boucliers de peaux de boeufs crues avec le poil, et des tuniques de laine, et chacun deux javelots, avec une épée à peu près semblable à celle des Egyptiens. Anciennement on les appelait Hypachéens ; mais Cilix, fils d'Agénor, qui était Phénicien, leur donna son nom. Les Pamphyliens fournirent trente vaisseaux. Ils étaient armés et équipés à la façon des Grecs. Ces peuples descendent de ceux qui, au retour de l'expédition de Troie, furent dispersés par la tempête avec Amphilochus et Calchas.

XCII. Les Lyciens contribuèrent de cinquante vaisseaux. Ils avaient des cuirasses, des grêvières, des arcs de bois de cornouiller, des flèches de canne qui n'étaient point empennées, des javelots, une peau de chèvre sur les épaules, et des bonnets ailés sur la tête. Ils portaient aussi des poignards et des faux. Les Lyciens viennent de Crète et s'appelaient Termiles ; mais Lycus, fils de Pandion, qui était d'Athènes, leur donna son nom.

XCIII. Les Doriens-Asiatiques donnèrent trente vaisseaux. Ils portaient des armes à la façon des Grecs, comme étant originaires du Péloponnèse. Les Cariens avaient soixante-dix vaisseaux. Ils étaient habillés et armés comme les Grecs. Ils avaient aussi des faux et des poignards. On dit dans le premier livre quel nom on leur donnait autrefois.

XCIV. Les Ioniens amenèrent cent vaisseaux. Ils étaient armés comme les Grecs. Ils s'appelèrent Pélasges-Aegialéens, comme le disent les Grecs, tout le temps qu'ils habitèrent la partie du Péloponnèse connue aujourd'hui sous le nom d'Achaïe, et avant l'arrivée de Danaüs et de Xuthus dans le Péloponnèse. Mais dans la suite ils furent nommés Ioniens, d'Ion, fils de Xuthus.

XCV. Les Insulaires, armés comme les Grecs, donnèrent dix-sept vaisseaux. Ils étaient Pélasges ; mais dans la suite ils furent appelés Ioniens, par la même raison que les douze villes ioniennes fondées par les Athéniens. Les Eoliens amenèrent soixante vaisseaux. Leur armure était la même que celle des Grecs. On les appelait anciennement Pélasges, au rapport des Grecs. Les Hellespontiens, excepté ceux d'Abydos, qui avaient ordre du roi de rester dans le pays à la garde des ponts, et le reste des peuples du Pont, équipèrent cent vaisseaux. Ces peuples, qui étaient des colonies d'Ioniens et de Doriens, étaient armés comme les Grecs.

XCVI. Les Perses, les Mèdes et les Saces combattaient sur tous ces vaisseaux, dont les meilleurs voiliers étaient phéniciens, et principalement ceux de Sidon. Toutes ces troupes, ainsi que celles de terre, avaient chacune des commandants de son pays. Mais, n'étant point obligé à faire la recherche de leurs noms, je les passerai sous silence. Ils méritent en effet d'autant moins qu'on en parle, que non seulement chaque peuple, mais encore toutes les villes ayant leurs commandants particuliers, les officiers ne suivaient pas en qualité de généraux, mais comme les autres esclaves qui marchaient à cette expédition, et que j'ai nommé les généraux qui avaient toute l'autorité, et les Perses qui commandaient en chef chaque nation.

XCVII. L'armée navale avait pour généraux Ariabignès, fils de Darius ; Prexaspes, fils d'Aspathinès ; Mégabaze, fils de Mégabates, et Achéménès, fils de Darius. Les Ioniens et les Cariens étaient commandés par Ariabignès, fils de Darius et de la fille de Gobryas ; et les Egyptiens par Achéménès, frère de père et de mère de Xerxès. Les deux autres généraux commandaient le reste de la flotte, les vaisseaux à trente et à cinquante rames, les cercures, ceux qui servaient au transport des chevaux, et les vaisseaux longs, qui allaient à trois mille.

XCVIII. Entre les officiers de la flotte, les plus célèbres, du moins après les généraux, étaient Tétramneste, fils d'Anysus, de Sidon ; Matten, fils de Siromus, de Tyr ; Merbal, fils d'Agbal, d'Arados ; Syennésis, fils d'Oromédon, de Cilicie ; Cybernisque, fils de Sicas, de Lycie ; Gorgus, fils de Chersis, et Timonax, fils de Timagoras, tous deux de l'île de Cypre ; Histiée, fils de Tymnès ; Pigrès, fils de Seldome, et Damasithyme, fils de Candaules, de Carie.

XCIX. Je ne vois aucune nécessité de parler des autres principaux officiers. Je ne passerai pas cependant sous silence Artémise. Cette princesse me paraît d'autant plus admirable, que, malgré son sexe, elle voulait être de cette expédition. Son fils se trouvant encore en bas âge à la mort de son mari, elle prit les rênes du gouvernement, et sa grandeur d'âme et son courage la portèrent à suivre les Perses, quoiqu'elle n'y fût contrainte par aucune nécessité. Elle s'appelait Artémise, était fille de Lygdamis, originaire d'Halicarnasse du côté de son père, et de Crète du côté de sa mère. Elle commandait ceux d'Halicarnasse, de Cos, de Nisyros et de Calymnes. Elle vint trouver Xerxès avec cinq vaisseaux les mieux équipés de toute la flotte, du moins après ceux des Sidoniens ; et parmi les alliés, personne ne donna au roi de meilleurs conseils. Les peuples soumis à Artémise, dont je viens de parler, sont tous Doriens, comme je le pense. Ceux d'Halicarnasse sont originaires de Trézen, et les autres d'Epidaure. Mais c'en est assez sur l'armée navale.

C. Le dénombrement achevé, et l'armée rangée en bataille, Xerxès eut envie de se transporter dans tous les rangs, et d'en faire la revue. Monté sur son char, il parcourut l'une après l'autre toutes les nations, depuis les premiers rangs de la cavalerie et de l'infanterie jusqu'aux derniers, fit à tous des questions, et ses secrétaires écrivaient les réponses. La revue des troupes de terre finie, et les vaisseaux mis en mer, il passa de son char sur un vaisseau sidonien, où il s'assit sous un pavillon d'étoffe d'or. Il vogua le long des proues des vaisseaux, faisant aux capitaines les mêmes questions qu'aux officiers de l'année de terre, et fit écrire leurs réponses. Les capitaines avaient mis leurs vaisseaux à l'ancre environ à quatre plèthres du rivage, les proues tournées vers la terre, sur une même ligne, et les soldats sous les armes, comme si on eût eu dessein de livrer bataille. Le roi les examinait en passant entre les proues et le rivage.



Dernière édition par Pascal le Jeu 5 Jan 2017 - 10:55, édité 4 fois

Paskal


Ci-dessous je montre encore comment utiliser les listes d'armées de la 7eme édition...

En noir la liste originelle et aprés en rouge la liste modifiée pour Kadesh...


42. Early hoplite Greek 700 – 439 BC

C -in -C as HI, LTS, JLS, Sh + 3 Reg B, HI, LTS, JLS, Sh @ 124pts-1.

Sub-general as HI, LTS, JLS, Sh + 3 Reg B, HI, LTS, JLS, Sh @ 74pts - Up to 2.

Ally-general as HI, HI, LTS, JLS, Sh + 3 Reg B, HI, LTS, JLS, Sh @ 99pts or as HC, JLS + 2 Irr B, HC, JLS, Sh @ 89pts - Up to 3.

Hoplites Irr C, HI, LTS, JLS, Sh @ 20pts - 8 to 60.

Extra to upgrade hoplites to Irr B @ 4pts - Up to 6.

Thessalian nobles Irr B,  HC, JLS @ 21pts - *2 to 6.

Thessalian cavalry Irr C,  LC, JLS @ 8 pts -*Up to 10.

Greek cavalry Irr C,  MC, JLS @ 12 pts - Up to 4.

Archers Irr  C, LI, B @ 4pts - Up to 18.

Athenian archers Reg C, LI, B @ 8 pts - **4 to 6.

Javelinmen Irr  C, LI, JLS @ 4pts - 6 to 30.

Extra to give Sh to javelinmen or archers @ 2pts - Any.

Thracian Irr C, LMI, JLS, Sh @  9pts - Up to 8.

Extra to give Thracians LTS @ 3pts - Any.

Up to 12 regular command factors @ 10pts.

Up to 18 irregular command factors @ 25pts.

This is an early period hoplite army which covers all the greek states except for the Lakedaemons. It represents the period from the introduction of the hoplite panoply.

The Greeks at this time were expanding their 'empire' thoughout the Mediterranean, the Black Sea and the coast of Asia Minor by builing trading cities, which in their turn came to rival the original home cities in power and prestige.

The hoplites were citizens who served for a fixed period each year in order in order to maintain the skill in weapons and drill.

Basically the hoplites fought as close formation foot with their spears held overarm, battles between two hoplite formations usually degenerated into a kind of 'rugby scrum'.

Hoplite battlelines tended to edges to the right as the troops at this end of the line had their right sides unprotected. This practice usually led to the left flank of each formation being overlapped by the other.

Long before the beginning of the Median wars (490BC) the hoplites had probably discarded the javelins as superflous, but it is necessary to respect the army list as it is.

If any troops marked * are used then a mounted ally-general must be used.Only 1 mounted general may be used. The minimun marked ** only applies if the army is commanded by an Athenian C-in-C.

Liste N°42. Ancients hoplites grecs de 700 - 439 av. J.-C.

C-en-C comme HI, LTS, JLS, Sh  @ 108pts -1.

Etendard personnel du général en chef  (Inclus dans le coût du C-en-C ) - 1.  

Sous-général comme HI, LTS, JLS, Sh @ 48pts - Jusqu'à 2.

Etendard personnel des sous-généraux(Inclus dans le coût du sous-général) - 1 par sous-général. 

Général Allié comme HI, LTS, JLS, Sh @ 48pts ou comme HC, JLS @ 82pts - Jusqu'à 3.  

Etendard personnel des généraux alliés (Inclus dans le coût du général allié) -1 par général allié.

Hoplites Irr C, HI, LTS, JLS, Sh @ 8pts - 24 à 300.

Extra pour améliorer les hoplites en Irr B @ + 2pts  par figurine - Jusqu'à 30.

Noblesse thessalienne Irr B, HC, JLS @12pts - *4 à 22.

Cavalerie Thessalienne Irr C, LC, JLS @ 6pts - *Jusqu'à 37.

Autre cavalerie grecque Irr C, MC, JLS @ 8 pts - Jusqu'à 15.

Toxotes athéniens Reg C, LI, B @ 3 pts - ** 6 à 15.

Autres Toxotes grecs Irr C, LI, B @ 2pts - Jusqu'à 45.

Acontistes Irr C, LI, JLS @ 2pts - 9 à 75.

Extra pour donner Sh aux acontistes ou aux toxotes @ +1pt -Jusqu'à tous.

Thraces Irr C, LMI, JLS, Sh @ 5pts - Jusqu'à 30.
                                                                       
Extra pour donner Thraces LTS @+1 pts - Jusqu'à tous.

Jusqu'à 12 unités régulieres @ 20 pts

Jusqu'à 18 unités irrégulieres @ 35 ou 20 pts                                

C'est une armée d'hoplites de la première période qui couvre tous les états grecs à l'exception des lacédémoniens. Elle représente la période à partir de l'introduction de la panoplie des hoplites.

Les Grecs étendaient alors leur «empire» sur la Méditerranée, la mer Noire et les côtes de l'Asie Mineure en construisant des villes commerciales qui, à leur tour, rivalisaient avec les villes d'origine, en pouvoir et prestige.

Les hoplites étaient des citoyens qui servaient pendant une période fixe chaque année  afin de maintenir leur discipline et leur compétence dans l'utilisation de leurs armes.

Fondamentalement les hoplites se sont battus en ordre serré avec leurs lances tenues au-dessus du bras, les batailles entre deux formations d'hoplites dégénèraient habituellement en une sorte de «mêlée de rugby ».

Les lignes de bataille d'hoplites tendaient a se déplacer vers  la droite de leur formation car les troupes à cette extrémité de la phalange avaient leurs flancs droits non protégés.

Cette pratique conduisait habituellement les flancs gauches de chaque formation à se faire touner par l'aile droite adverse.

Bien avant le début des guerres médiques (490 av. J.-C.), les hoplites avaient probablement rejeté les javelots comme superflus, mais il faut respecter la liste d'armée telle qu'elle est.

Si des troupes marquées * sont utilisées, un général allié doit être utilisé. Seul un général monté peut être utilisé.

Le minimun ** ne s'applique que si l'armée est commandée par un C-en-C athénien.



Dernière édition par Pascal le Jeu 29 Déc 2016 - 8:53, édité 1 fois

Paskal



A nouveau je montre encore comment utiliser les listes d'armées de la 7eme édition...

En noir la liste originelle et aprés en rouge la liste modifiée pour Kadesh...


53. Pre-Persian Wars Spartan 650 – 479 BC

C -in -C as HI, LTS, Sh + 3 Reg A, HI, LTS, Sh @ 124pts – 1.
                                                                                                                                                                 
Sub-general as HI, LTS, Sh + 3 Reg A, HI, LTS, Sh @ 74pts - up to 5.

Spartans Reg A, HI, LTS, Sh @ 32pts - 6 to 24.

Helots Reg B, MI, LTS, Sh @ 20pts - 8 to 32.

Ekdromoi  Reg B, LMI, JLS, Sh @ 20pts - Up to 12.

Archers Irr  C, LI, B @ 4pts - Up to 9.

Slingers Irr  C, LI, S @ 4pts - Up to 12.

Javelinmen Irr  C, LI, JLS @ 4pts -12 to 24.

Extra to give Sh to javelinmen or slingers @ 2pts - Any.

Extra to mount Spartans on horses @ 8pts - Up to 8.              

Up to 25 regular command factors @ 10pts

Up to 12 irregular command factors @ 25pts

Up to 6 regular command factors @ 5pts to give Spartans a detachment of ekdromoi.


This covers the Spartan army from the time they abandoned the javelin to the persian invasion in 480 BC and it's subsequent defeat in 479 BC. During this period the Spartans dominated Greek warfare, soundly beating eveyone they met.

However even though 1 Spartan was worth 10 Persians they didn't attend the battle of Marathon due to a religious festival, ut they helped in the final defeat of the persians.

Ekdromoi were younger or lesser armed hoplite style troops, but their function in battle line was to chase off enemy peltasts and skirmishers to protect the main battle line from incoming fire. If the ekdromoi are used they must be a detachment of the Spartans.

Liste N°53. Guerres pré-perses des Spartiates 650 - 479 av.-1.

C-en-C comme HI, LTS, Sh @ 108pts -1.

Etendard personnel du général en chef (Inclus dans le coût du C-en-C)-1.
 
Sous-général comme HI, LTS, JLS, Sh @ 48pts - Jusqu'à 5.  
                                                                     
Etendard personnel des sous-généraux (Inclus dans le coût du sous-général)-1 par sous-général.

Spartans Reg A, HI, LTS, Sh @ 13pts -18 à 120.

Hilotes Reg B, MI, LTS, Sh @ 9 pts -24 à 160.

Ekdromoi Reg B, LMI, JLS, Sh @ 8 pts -Jusqu'à 45.

Toxotes Irr C, LI, B @ 4pts - Jusqu'à 22.

Sphendonites Irr C, LI, S @ 4pts - Jusqu'à 30.

Acontistes Irr C, LI, JLS @ 4pts -18 à 60.

Extra pour donner des boucliers aux acontistes ou aux sphendonites @ 2pts - Jusqu'à tous.

Extra pour monter les Spartiates sur des chevaux @ +2 pts - Jusqu'à 40.  

Jusqu'à 25 unités régulieres @ 20 pts    
                           
Jusqu'à 12 unités irrégulieres @ 35 ou 20 pts
                               
Jusqu'à 6 sous-unités régulieres @ 20 ou 10 pts pour donner aux hoplites spartiates un détachement d'ekdromoi.

Cela couvre l'armée spartiate depuis le moment où ils ont abandonné le javelot à l'invasion perse en 480 avant JC et sa défaite ultérieure en 479 avant JC. Au cours de cette période, les Spartiates dominèrent la guerre grecque, battant vigoureusement tous ceux qu'ils rencontraient.

Cependant, même si un spartiate vaut 10 Perses, ils n'ont pas assisté à la bataille de Marathon en raison d'une fête religieuse, mais ils ont contribué à la défaite finale des perses.                                                                          

Les Ekdromoi étaient des troupes de style hoplite plus jeunes ou moins armées(traduction en français = excursion ), mais leur fonction dans la ligne de bataille était de chasser les peltastes et les psilètes ennemis pour protéger la ligne de bataille. Si les ekdromoi sont utilisés, ils doivent être une sous-unité ou un détachement des Spartiates.



Dernière édition par Pascal le Jeu 29 Déc 2016 - 8:52, édité 2 fois

Paskal


Là encore , pour ceux qui auraient des figurines pour les guerres médiques, je montre encore comment utiliser les listes d'armées de la 7eme édition...

En noir la liste originelle et aprés en rouge la liste modifiée pour Kadesh...

58.Persian was Greek allied hoplite 481-478 BC

C-in-C as MI, LTS, Sh + 3 Reg A, MI, LTS, Sh @ 118 pts -1.

Ally-general as MI, LTS, Sh  + 3 Reg B, MI, LTS, Sh @ 93 pts - Up to 3.

Sub-General as MI, LTS, S + 3 Reg B, MI, LTS, Sh @ 93 pts - Up to 2.

Lakedaemon hoplites Reg B, MI, LTS, Sh @ 20 pts -*8 to 24.

Extra to upgrade Lakedaemon hoplites Reg A Spartans @4pts -Up to 8.

Athenian hoplites 1/2 each unit Irr A, MI, LTS, Sh @ 20pts -1/2 each unit Irr D, MI, LTS,Sh @ 8pts - 8 to 16.

Other Greek state hoplites Irr C, MI, LTS, Sh @ 12pts - 8 to 16.

Peltasts Reg C, LMI, JLS, Sh @ 20pts - Up to 24.

Extra to give peltasts LTS @ 4pts - Up to 1/2.

Archers Irr C, LI, B @ 4pts - Up to 12.

Slingers Irr C, LI, S @ 4pts - Up to 40.

Javelinmen Irr C, LI, JLS @ 4pts - 20 to 40.

Extra to give javelinmen Sh @ 2pts -Any.

Ekdromoi Reg B, LMI, JLS, Sh @ 20pts -**4 to 8.

Up to 16 regular command factors @ 10 pts.

Up to 4 regular command factors @ 5 pts to giveSpartan hoplites a detachement of Ekdromoi.

Up to 16 irregular command factors @ 25 pts.

This list represents the allied front presented by the Greeks in the face of Persian aggression. It is largely based on the battle of Platea in 479 BC but is applicable to the whole of the Persian campaign in Greece.

If any Lakedaemon are used then the C-in-C must be Spartan, and theAthenians and other hoplites (representig cities such as Corinth, Tegea, Megara, Epidaurus, Tiryns and Mycenae ) must be commanded by seperate ally-generals.

Peltasts, archers, javelinmen and slingers may be commanded by any generals. Cavalry are not included in this as the Greeks relised very quickly,that without either Thebes or Thessaly, both of which sided with the Persians their cavalry would be destroyed very quickly, consequently it did not see much action.

Minimun marked* only apply if any Lakadeamons are used.Those troops marked**can only be used if any Spartan are used. They must be a detachment of the Spartans, and there may never be more ekdromoi than Spartans.

Liste58. Hoplite Grecs Alliés des Guerres Médiques 481-478 BC


C-in-C comme MI, LTS, Sh @ 118 pts-1.

Etendard personnel du général en chef  (Inclus dans le coût du C-en-C ) -1.

Général allié comme MI, LTS, Sh  @ 47 pts - Jusqu'à 3.
                                                                       
Etendard personnel des généraux alliés (Inclus dans le coût du général allié) -1 par général allié.

Sous-Généraux comme MI, LTS, Sh @ 47 pts - Jusqu'à 2.

Etendard personnel des sous-généraux (Inclus dans le coût du sous-général) -1 par sous-général.

Hoplites lacédémoniens Reg B, MI, LTS, Sh @ 9 pts -* 24 à 120.

Extra pour mettre à jour les hoplites de lacédémone comme Spatiate Reg A @ 11pts6 - Jusqu'à 40.

Hoplites Athéniens  1/2 unité Irr A, MI, LTS, Sh @ 9 pts -1/2 chaque unité Irr D, MI, LTS,Sh @3pts - 24 à 80.

Hoplites d'autres états grecs Irr C, MI, LTS, Sh @ 5 pts - 24 à 80.
                                                         
Peltastes Reg C, LMI, JLS, Sh @ 6pts - Jusqu'à 120.

Extra pour donner la LTS aux peltasts @ 0pts(gratuit puis que pas en ordre serré) - Jusqu'à 1/2.
                                                               
Toxotes Irr C, LI, B @ 2 pts - Jusqu'à 30.

Sphendonites Irr C, LI, S @ 2pts - Jusqu'à 100.
                                                                                               
Acontistes Irr C, LI, JLS @ 3pts -15 à 150.

Extra pour donner le Sh aux acontistes @ 1pt - Jusqu'à tous.
                                                                               
Ekdromoi Reg B, LMI, JLS, Sh @ 8pts - ** 12 à 40.

Jusqu'à 16 unités régulières @ 20 pts.

Jusqu'à 4 sous-unités régulieres @ 20 ou 10 pts pour donner aux hoplite spartiates un détachement d'ekdromoi.

Jusqu'à 16 unités irréguliers @ 35 ou 20 pts.


Cette liste représente le front allié présenté par les Grecs face à l'agression perse. Il est largement basé sur la bataille de Platée en 479 avant JC, mais s'applique à l'ensemble de la campagne perse en Grèce.

Si un lacédémonien est utilisé, alors le C-in-C doit être Spartiate, et les Athéniens et autres hoplites (villes représentatives telles que Corinthe, Tégée, Mégara, Epidaure, Tirynthe et Mycènes) doivent être commandés par des généraux alliés séparés.

Les peltastes, les archers, les javelotiers et les frondeurs peuvent être commandés par tous les généraux. La cavalerie n'est pas incluse car les grecs réalisèrent très vite, que, sans Thèbes ni Thessalie, qui se trouvaient aux côtés des Perses, leur cavalerie serait détruite très rapidement, par conséquent elle ne voyait pas beaucoup d'action.

Les minima marqués * ne s'appliquent que si des lacédémoniens sont utilisés.

Ces soldats marqués ** ne peuvent être utilisés que si un Spartiate est utilisé.

Ils doivent être un détachement des Spartiates, et il n'y aura jamais plus d'ékdromoi que de Spartiates.



Dernière édition par Pascal le Jeu 5 Jan 2017 - 10:50, édité 2 fois

Eric de Gleievec

avatar
D'accord, donc même le climat aurait une influence sur les troupes ?

Jusqu'aujourd'hui, comme règles de bataille de masse je n'ai pratiqué que les Aigles (il y a fort longtemps) et Charges (un peu plus récemment mais quand même plus de 20 ans !).

"Kadesh" est-elle beaucoup plus élaborée que Charges ? Et quelles seraient en quelques mots les principales différences ?


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

Paskal


Bonsoir Monsieur

Si vous connaissez la régle Charge Antique Médiévale , moi comme je n'y ai joué qu'entre 1985  et 1988 , si bien

que je ne m'en rappel plus trop , mais de mémoire c'est en gros le même systême pour la gush, Charge Antiques Médiévale et Kadesh et voici ce que je puis vous dire sur Kadesh ainsi vous pourrez comparer avec la régle Charge Antique Médiévale:

Le système De Kadesh à Jérusalem est une règle complète  ou une figurine représente 20 hommes (infanterie et cavalerie) ou 5 modèles (éléphant, artillerie).

Les joueurs établissent leur armée, en fonction de leur liste, en 1800 points de budget...

Ils génèrent ensuite leur terrain de jeu selon un système de choix d'éléments de terrain et de pose aléatoire.

Ils calculent ensuite les points de reconnaissance de leur armée (en fonction des figurines de cavalerie et / ou d'infanterie légère) et se disposent sur le terrain de jeu soit simultanément, soit l'un après l'autre si la différence de points de reconnaissance est suffisante.

Le terrain de jeu est de la taille d'une table de ping-pong (environ 1,60 par 2,40 m) pour des armées en 1800 pts.

Une fois les troupes posées, vient la phase de rédaction d'ordres (attitude et mouvement).

La bataille peut alors débuter !

Le temps est morcelé en période (qui peuvent être elles-mêmes divisées en demi voire quart de période), les mouvements sont simultanés et chaque fin de période voit son lot de tirs et de combats au corps à corps.

Il convient à la fin de chaque période de tester le moral des unités le cas échéant.

La partie se termine dès que l'un des adversaires s'avoue vaincu ou, au pire, au bout de 10 périodes. Vient ensuite le calcul des points de victoire pour déterminer le vainqueur.

Une partie de kadesh, placement compris, peut durer de 2 à 6 heures ! Le pied n'est ce pas ?

Les listes d'armée sont issues seulement des 6eme et 7ème édition des règles WRG ...

Sinon pour un tou de jeu , c'est le systême habituel, Ordres - Mouvements - Tirs -Mélées - Tests de morals...

Il y a  aussi des petites spécialités avec certain types d'unités qui n'existent pas dans les  autres régles de cette période comme celles d'unités de moins de 5 figurines et aussi les formations spéciales de certaines nations et utilisables que par elles ...

Cordialement

Pascal



Dernière édition par Pascal le Jeu 29 Déc 2016 - 8:49, édité 1 fois

Eric de Gleievec

avatar
Et la météo, elle apporte quoi ?


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

Paskal


Bonjour Monsieur

Celà vient de la 7ème édition des règles WRG ...

Je les ai ajoutées en recopiant les listes d'armée utiliséés pour la 7ème édition des règles WRG ...

Donc ne pas en tenir compte.

Mais pour en revenir aux historiques de Charge Antique Médiévale et Qadesh[ comme on appela la V2 de Kadesh] en 1977, 1 an aprés avoir découvert  le jeu d'histoire avec figurines 'de plomb [car je pratiquais diverses jeu d'histoire maison avec des figurines plastique depuis 1970...], il  existait déjà une règle anglaise faite par le WRG (Wargame Research Group) sur l'antique et le médiéval.

C'était la 5ème édition (à noter que les éditions successives changérent beaucoup de l'une à l'autre).

Il en exista aussi une traduction française appelée "La flèche et l’Épée".

Cette règle a été très généralement pratiquée en France,comme vous le savez je suppose...

Vers 1980 sortit en Angleterre la 6ème édition des règles WRG.

Les français se partagérent en 2 groupes : ceux qui voulurent utiliser les règles anglaises  et ceux qui considéraient que comme maintenantil y avait maintenant "La flèche et l’Épée"...

Ces derniers, notamment le grand club des Grandes Compagnies de l'Est Parisien, avaient donc fait une nouvelle version intégrant dans la Flèche et l'Epée les bonnes choses de la 6 (arrivée des K notamment).

Celà sera la "5 bis", qui sera adoptée par le grande majorité des clubs français.

Mais on avait ouvert l'idée que l'on pouvait avoir une règle française distincte des règles anglaises.

D'autres clubs ont suivi l'exemple des GCEP et ont fait "leur" mélange.

Cela a notamment été le cas de Toulouse qui a pondu une règle vraiment excellente et légèrement différente qu'ils ont baptisé "Kadesh".

De plus on a vu un peu partout des "adaptations locales" de la 5bis.

En 1986, pour essayer de s'en sortir, un collectif a essayé de faire une règle unique basée sur la 5bis en demandant à tous d'envoyer des amendements.

L'idée était bonne mais pas pour et avec des français.

C'était ouvrir la boite de Pandore.

Il est arrivé ainsi plus d'un milliers d'amendements.

Toulouse à lui seul en a déposé plus d'une centaine destinés à ramener la règle à Kadesh.

Bien entendu, il a été impossible de se mettre d'accord et il y a eu ainsi des dizaines de versions de la règle dont principalement la 6, la 5 bis, la 5bis amendée "officielle", etc.

Et a été créé la Coupe de France de Jeu d'Histoire antique et médiéval, mais il n'y avait plus de règle sur laquelle s'appuyer.

C'est pourquoi, au mois d'août 1987, JH commencé à écrire une règle avec pour bases ,se placer du point de vue de l'utilisateur.

JH s'est appuyé sur l'ensemble des règles dont j'ai parlé ci-dessus en essayant de garder de la cohérence.

Ça a été la première version de « Charges »que vous semblez aimer tant...

Après une année de tests, elle est devenue « Charges » 1988 que le CCFJH a vendu quelques années , mais que son auteur [JBV] m'a offert dés 1985 à la Mairie du 12e à Paris lors d'une compétition.

Par la suite, les gens de « Kadesh » ont récupéré les bonnes idées de « Charges » et ont fait « Quadesh »soit la V2 de Kadesh [que je me propose de vous faire découvrir] tandis que la réflexion sur les améliorations de « Charges » a donné d'une part « Charges » 1994 (publié par Jeux Descartes) et « Ramsès » qui a connu une vie assez éphémère à Paris et dans le sud-ouest.

Donc, « Charges » est aussi, en partie, issu de « Kadesh ».

A noter que la fin des années 80 a vu aussi la 7ème édition du WRG, qui a vécu quelque temps [dont les trois livrets de listes d'armée publiées sont aussi utilisables pour Quadesh, et hélas, la quasi-généralisation du 15mm, le tout débouchant rapidement au début des années 90 sur la 8ème édition du WRG baptisée « De Bellis Multitudinis », DBM et sa simplification DBA.

Ce sont avec quelques règles anglaises les dernières règles actuelles de bataille (SAGA et autres étant des règles d’escarmouche).

Désolé de ne pouvoir répondre mieux à vos questions, cela a été une évolution lente, corrigeant ici puis là, autorisant ou non l'interpénétration, etc.

Sans forfanterie, la seule vraie révolution de "Charges" a été de simplifier d'abord, d'être clair ensuite.

Cordialement

Pascal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum