...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Règles « Argad ! » » La règle de base » Romains César

Romains César

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Romains César le Mar 15 Nov 2016 - 16:31

Patrice

avatar
Admin
Les petites parties jouées à Lorient ce week-end sur la table d'initiation ont permis de tester et d'améliorer quelques points de règles pour les légionnaires romains (fin de la République et début de l'Empire, soit un peu avant jusqu'à un peu après Jules César).



Ce sujet avait été abordé dans le fanzine An Argader n°12 (2e trimestre 2001) mais peu revu ni testé depuis. Après quelques essais, les suggestions suivantes ont émergé :

La portée du pilum (ou lance de jet lourde) est 10 cm, et on admet qu'il peut supprimer le mur de boucliers
(ça c'était déjà établi).

Les légionnaires entraînés lancent leur pilum avant le contact pour sortir aussitôt leur épée. À Argad il est en principe interdit de tirer et frapper pendant le même tour ; mais dans ce cas précis nous avons autorisé les légionnaires à le faire (sinon ils n'ont pas le temps de le lancer et ils se retrouvent à combattre en mêlée avec le pilum à la main, ce qui est peut-être possible mais peu fréquent historiquement)...

La procédure employée est la suivante :
— On admet que tous les légionnaires de l'unité (y compris ceux des rangs arrière) lancent leur pilum en même temps. Le pilum tue un ennemi sur 6 au dé (et la protection "mur de boucliers" ne compte pas).
— Si le contact avec l'ennemi se fait pendant le même tour de jeu, les légionnaires peuvent frapper avec leur épée (après avoir lancé leur pilum dans le même tour) et bénéficient d'un +1 au dé, à ce premier tour de mêlée, pour frapper les ennemis de l'unité qui a été visée par leurs tirs de pilum.


On admet que les adversaires sont un peu perturbés par les pilum qui leur arrivent sur la tête quelques instants avant le contact, ce qui avantage les légionnaires en mêlée. En pratique cela donne aux Romains un avantage important qui leur permet de résister au premier choc contre l'ennemi, et donc de pouvoir tenir tête à des barbares supérieurs en nombre... si le combat ne s'éternise pas trop.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

2 Re: Romains César le Mer 16 Nov 2016 - 13:43

Patrice

avatar
Admin
En ce qui concerne les adversaires « barbares » des Romains, on confirme ce qui a déjà été dit pour le haut Moyen Âge aussi :

— Les nobles « barbares » de cette époque disposent rarement de cottes de mailles (ça dépend des peuples) mais sont quand même très entraînés à la guerre et à la chasse ("classe 4, vêture légère"). Pour les distinguer des simples guerriers on peut leur peindre une plus belle tunique brodée, et/ou sélectionner ceux qui brandissent seulement une épée, ou qui sont à cheval (suivant le contexte histo de leur peuple)...

— La masse des simples guerriers en tunique sont des hommes libres ou paysans libres, mais correctement entraînés ("classe 3, vêture légère"). C'est le cas aussi plus tard pour l'infanterie « arthurienne » de villageois ou paysans libres, et les simples guerriers pictes, le fyrd saxon, les bóndi vikings...
Différents donc des paysans de l'époque féodale ou médiévale plus tardive, qui eux ne sont pas entraînés ("classe 2, vêture légère").


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum