...Forum de jeux d'aventures de figurines miniatures, en Bretagne... et ailleurs aussi !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Époques » Bas Moyen Âge » Deux ducs pour une couronne. Ma partie !

Deux ducs pour une couronne. Ma partie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Deux ducs pour une couronne. Ma partie ! le Dim 24 Avr 2016 - 19:14

Matthieu

avatar
Tout commence à l’auberge du Gras Bœuf, dans le faubourg de Rennes.



Un jeune homme dont je tairais le nom, entend parler par divers clients ivres de boisson et de parole, l'existence d'une possible fortune amassé dans deux maisons Rennaise et ce voit remettre par l'un deux un morceau de parchemin conduisant à un hypothétique trésor templier.

Après en avoir avertit sa petite bande


la troupe pénètre dans la ville de Rennes et un plan ayant été établi, chacun prit position.


le faux mendiant, le cuistot, le moine et le gamin prirent positon aux quatres coins de la ville afin de couper/Ralentir la progression d'éventuelle garde, les autres, le gros balaise, la ribaude, le voleur et le personnage principaux prirent position devant la maison.
Toc, Toc, Toc, la ribaude usa de son charme sur le serviteur de la maison afin de se faire ouvrir la porte. Celle ci à peine entrouverte, le gros costaux put pénétrer au grand dam du serviteur qui se fit occis.


Nos farouches voleurs rencontrèrent alors à l'étage, un prêteur lombards, Francesco Jacobi, et purent lui dérober une forte somme d'argent. Mission accomplit.
Mais plein d'ardiesse et contre toute logique, ils décidèrent de s'en prendre aussi à la seconde maison. Appliquant la même technique qui fit merveille. La ribaude pour l'ouverture de la porte par un domestique puis l'intervention du gros balaise.. Mais la jeune servante qui ouvrit la porte, pleine de volonté et de fort attaché à son maitre réussit à tenir tête au combattant durant 2 tours !!! alertant de ce fait la garde. Il ne resta plus que la fuite.



fuite qui fut une grande réussite grâce à un gentil pécheur qui fut incorporé plus tard dans la troupe. Le pauvre n'avait d'ailleurs plus le choix, il était maintenant fiché comme complice !


une troupe étrangère et la garde en pleine enquête.


la troupe pue rejoindre l'auberge du gras bœuf non sans mal. Un confrontation avec des cavaliers, failli tourner mal. Mais le gamin plein de ressource les alertas alors qu'une sois disant troupe anglais s'apprétait à attaquer !
Deux pauvre milicien durent s'occuper de la troupe de brigands, c'est alors que la clientèle ivre de l'auberge excédés que l'on s'en prennent à des camarades de beuverie et de rapine manifestèrent leurs désaccord, ce qui fit fuir les deux pauvres gardes.

Une fois le trésor mis en sécurité et une tournée payer. Ne pouvant rester dans les parages, la troupe se mit en route afin de trouver un meilleur endroit ou vivre. Elle fut rejoint pour l'occasion par quelque client de l'auberge avide de s'en mettre plein les poches.


Arrivé à Theix, ou nos brigands apprirent l'existence d'un Alchimiste Jehan le Floch, mais celui ci serait partit du côté de Mauron. Ne pouvant tous y aller la troupe se divisa en deux. L'originel irait vers Hennebont, dont les remparts sont la preuve de sa richesse, la deuxième constituée des clients de l'auberge irait voir l'alchimiste.

Mais la suite ne se passa pas comme prévu, Hennebont assiégé par les français, la compagnie se fit refouler à ses porte, ne sachant ou aller, elle traversa les lignes française et bien malgré elle se retrouva du côté de Roscaquen.
A partir de là et sur le chemin vers Brest, elle se retrouva sur le chemin d'une petite chapelle.





N'écoutant que leurs instinct, ils pénétrèrent dedans et prirent en otage les deux frères. Après un interrogatoire en règle, et ne trouvant rien. Le chef escorté de la ribaude décida de rejoindre Brest afin d'y trouver des renseignements. Mais durant leurs trajet une troupe fort nombreuse composée d'Anglais et de Bretons, captura le reste de la bande à la chapelle. Et devant les aveux de la troupe, (que leurs chef avait un parchemin d'une valeurs inestimable) les deux capitaines foncèrent sur Brest.






Les deux malfaiteurs furent vite retrouvé mais sous peine de détruire le parchemin, toute la troupe fut délivrée dans les monts d'Arrée, c'est alors que le chef brigand donna sont morceaux de parchemin. Par la suite la troupe fini par rejoindre Hennebont dont les français avait depuis levé le siège et se fit discret.







Dernière édition par Matthieu le Dim 24 Avr 2016 - 20:29, édité 1 fois

Matthieu

avatar
"Pierre et le Loup"

Voici la suite du petit groupe, partie chercher l'alchimiste :

Arrivé à Mauron, la petite troupe retrouva bien Jean le Fol, celui ci leurs vendit d'étrange fiole, sorte d'arme. Et leur demanda par la même occasion que si ils avaient l'occasion de trouver d'autres acheteur, il serait pas contre.



N'ayant grand chose d'autre à faire, la petite troupe continua sont chemin et arriva à Callac. La population du petit village était en émoi, la rumeur disait qu'un loup (garou ?) rodait dans la région et que celui ci venait de tuer un soldat d'un petit noble breton. Celui ci offrait récompense contre toute info concernant ce fameux loup.



Nos 3 compères se mirent donc à enquêter...


Les indices les envoyas vers un cimetière non loin du village...


Et c'est en pénétrant dedans qu'ils firent attaquer par une chose...


C'est avec plus de peur que de mal que nos 3 gars prirent la fuite, ils réussirent quand même leurs test de morale et revinrent dans le cimetière mais cet fois par le côté opposé.
Ils réussirent à prendre la "bête" par surprise et à l'abattre. Après une rapide fouille ils se rendirent compte que la bête ressemblait plus à un humain qu'a un loup.



Ils ramenèrent la dépouille au village et apprirent qu'il s'agissait en faite du rebouteux... Maintenant que l'enquête était bouclée il ne restait plus qu'a toucher la récompense au manoir du petit noble breton. Là bas on leur proposa de s'établir dans le domaine, ce qu'ils firent n'ayant autre chose à faire.

Fin de l'histoire.

Euthanasor

avatar
Ahhhh, bien des aspects de l'histoire inconnus de moi.


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

Patrice

avatar
Admin
Matthieu a écrit:Tout commence à l’auberge du Gras Bœuf, dans le faubourg de Rennes.



Cet aimable établissement, comme aussi l'auberge des Remparts à Hennebont, et l'auberge du Port dans le faubourg de Brest, était en effet un lieu de perdition, de (mauvaises ?) rencontres, et parfois d'information...

Matthieu a écrit:Un jeune homme dont je tairai le nom

C'est vrai qu'on ne sait toujours pas comment il s'appelle... mais après tout ce qu'on dit de lui, il va sûrement au moins avoir un surnom ! What a Face

Euthanasor a écrit:Ahhhh, bien des aspects de l'histoire inconnus de moi.

Oui, il y avait divers petits trucs sous-jacents dans divers endroits. Et, ayant une troupe non guerrière, il en connaissait un certain nombre.

Je dois dire qu'il a tiré un bon parti d'une troupe atypique et pas facile à jouer de prime abord... en explorant diverses possibilités dans un esprit très aventureux (et même très téméraire) puis en divisant son groupe en 2 puis en 3 (ce qui est peu encouragé car ça peut embrouiller le jeu, mais dans son cas comme ce n'était pas une troupe de combattants ça a bien marché). Je pensais qu'il finirait par louer ses services à l'un ou l'autre camp, mais finalement non. Il est passé très très près de se faire pendre une fois à Rennes et une autre fois à Brest, et il a risqué se faire massacrer en rase campagne devant Hennebont, mais il s'en est sorti...


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

theiz

avatar
a lire son histoire nous sommes trop gentil , vraiment trop gentil avec lui .

Dids

avatar
Très chouette récit, avec tout ça, je regrette de ne pas l'avoir fait fouillé et prendre...

Mais mon bon coeur me perdra...

Sir Thomas de Baskerville, sénéchal de Brest.


_________________
http://www.maistrepique.fr/index.php/fr/

"Il y a trois sortes d’êtres : Les vivants, les morts et les marins."
Anacharsis, VIe siècle avant J.C.

"Toujours entre les bras de la mort, C'est en vain que pour l'étonner, Le feu, les vents et la tempeste, Viennent par tout l'environner, Pour s'avancer rien ne l'areste, Aux emplois, il a peu de part, S'il ne met sa vie au hazard."
"Officier de Marine" Texte issu d'une gravure de Guérard.
http://www.maistrepique.fr

malo du Kern

avatar
Oui, on doit le laisser suivre son aventure pour mieux nous la conter ensuite.

Par contre les PNJ ne sont pas trop coopératifs.
information a écrit:
L’auberge du Gras Bœuf, dans le faubourg de Rennes, est un repaire de larrons et de contrebandiers, et un bordiau. La tenancière, Marie-Madeleine, peut donner quelques informations aux autorités si on ferme les yeux sur les petits délits qui s’y passent.
Amaury a interrogé Marie-Madeleine poliment sur les ragots de la taverne sans succes.

Mon clerc chargé de verbaliser l'aubergiste pour trouble à l'ordre public sur la chaussée de Sens de Bretagne aurait dû employer la manière forte     pour savoir que des personnages louches interrogeaient ses clients avec beaucoup trop d’attention. Leur intérêt.se portait surtout sur les fortunes des marchands de Rennes car
Matthieu a écrit:
Un jeune homme dont je tairais le nom, entend parler par divers clients ivres de boisson et de parole, l'existence d'une possible fortune amassé dans deux maisons Rennaise et ce voit remettre par l'un deux un morceau de parchemin conduisant à un hypothétique trésor templier.
Donc on devrait se montrer bien moins gentils avec les PNJ.

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

Eric de Gleievec

avatar
malo du Kern a écrit:
Donc on devrait se montrer bien moins gentils avec les PNJ.

A toi de voir !

Nous autres montfortistes, le dimanche matin, lors de l'attaque sur Theix, nous n'avons pas été gentils du tout avec les PNJ...


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

Patrice

avatar
Admin
La PNJphonie n'est pas une science exacte... Surprised ...ça peut dépendre des circonstances...

Le « jeune homme » dont parle Matthieu était déjà un habitué de l'auberge et il pouvait avoir des informations d'avance (tout comme les sénéchaux avaient d'autres informations de leur côté).

Le questionnement du haut d'un cheval au beau milieu de la rue n'est peut-être pas la meilleur façon de faire parler les indics. Et, en tout début de journée le samedi il n'y avait peut-être pas encore beaucoup de nouveautés à raconter.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

10 Re: Deux ducs pour une couronne. Ma partie ! le Sam 30 Avr 2016 - 20:48

Euthanasor

avatar
Eric de Gleievec a écrit:
malo du Kern a écrit:
Donc on devrait se montrer bien moins gentils avec les PNJ.

A toi de voir !

Nous autres montfortistes, le dimanche matin, lors de l'attaque sur Theix, nous n'avons pas été gentils du tout avec les PNJ...

Hum, hum, tu as déjà vu des monfortiste de Tours,  chargeant et tuant en criant "Monjoie, Saint Denis!" ?
et qui ne parviennent même pas à violer une paysanne sans débander!
Resaisis toi mon ami ! Tu parles manifestement de Français ou pire, de blésistes !


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

malo du Kern

avatar
Euthanasor a écrit:
Eric de Gleievec a écrit:
malo du Kern a écrit:
Donc on devrait se montrer bien moins gentils avec les PNJ.

A toi de voir !

Nous autres montfortistes, le dimanche matin, lors de l'attaque sur Theix, nous n'avons pas été gentils du tout avec les PNJ...

Hum, hum, tu as déjà vu des monfortiste de Tours,  chargeant et tuant en criant "Monjoie, Saint Denis!" ?
et qui ne parviennent même pas à violer une paysanne sans débander!
Resaisis toi mon ami ! Tu parles manifestement de Français ou pire, de blésistes !
Comme tu le relates, un bien vil raid Exclamation
Mes compagnons et moi n'en sommes pas responsables. C'est pourquoi il vous faut propager de vil rumeurs.
Pour notre part, notre cri est "Monjoie, Saint Michel"

http://malo.du.kern.free.fr/Escarmouche.html

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum